*** Index du Forum ***

Site Internet d'information sur l'Envoyé de Jésus Christ, Simon Kimbangu, et son oeuvre.
Nous sommes le 18 Oct 2017 18:32

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
 Sujet du message: MESSAGE DE PAPA KISOLOKELE LUKELO DU 29 JUILLET 1986 (MATETE
MessagePosté: 29 Juil 2017 12:28 
Hors ligne

Inscription: 11 Jan 2007 00:09
Messages: 131
Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.

Papas et Mamans, je crois bien que vous connaissez tous la principale raison de notre culte d’aujourd’hui. En 1958, cette date (29 juillet) très pathétique était marquée par l’accident mortel fait par Papa DIANGIENDA KUNTIMA à Lukulu.

Le 28 juillet 1959, à la vieille de cette date tragique, j’avais reçu un coup de fil de sa part à partir du Mayombe. Il m’informait de son intention de venir sur place à Tshela pour parler du voyage que j’avais effectué en Europe pour le compte de l’Eglise ; auprès du ministre des colonies en vue d’obtenir la reconnaissance officielle de notre Eglise. Car, dès mon retour à Léopoldville, j’avais regagné aussitôt le Mayombe sur ordre des autorités coloniales, et on n’a donc pas pu s’entretenir longuement à ce sujet. Le résultat de mon voyage était très positif puisque nous avions obtenu ce dont on avait besoin. En outre, à l'aller comme au retour, mon voyage s’était bien passé.

Papas et Mamans, de retour de ce voyage, je ne suis pas resté longtemps à Léopoldville à cause de la pression des autorités coloniales. C’est ainsi que Papa DIANGIENDA KUNTIMA me téléphona le 28 juillet 1958 pour me faire part de son intention de venir à Tshela, dans le but d’en savoir plus sur le voyage susmentionné.

Papas et Mamans, j’aimerai que nous soyons tous de véritables chrétiens en ayant une conduite irréprochable vis-à-vis de Dieu. Car, sans son assistance, Papa Mfumu’a nlongo ne serait pas en vie aujourd’hui, parce que cet accident était tout à fait mortel. Mais, à travers cet événement, l’Eternel a démontré sa puissance et prouvé ainsi à nos ennemis que nous suivons réellement sa véritable voie.

Le soir du 28 juillet 1958, j’avais la chair de poule et mon corps tremblait spontanément, comme si cela présageait un événement. En outre, la fièvre m’avait cloué au lit toute la nuit. Le matin, je suis allé au travail malgré mon indisposition. Avant de partir, j’avais rappelé à mon épouse de se préparer en conséquence pour réserver un accueil chaleureux à Papa Mfumu’a nlongo, qui arrivait au courant de la journée afin que nous puissions nous entretenir davantage au sujet de mon récent voyage. Je lui avais également recommandé d’informer les kimbanguistes de la contrée de l’arrivée imminente de Papa DIANGIENDA KUNTIMA, afin qu'on puisse le recevoir avec faste.

A ma grande surprise, dès mon arrivée au travail, on me présenta sur le champ un télégramme m’invitant à descendre d’urgence à l’hôpital de Kimpese, où mon petit frère était à l’agonie, aux soins intensifs, à la suite d’un accident mortel ayant eu lieu à Lukulu. Le télégramme insistait sur le fait que je devrait descende illico au lieu indiqué, sinon je ne trouverai pas mon petit frère en vie. La lecture de ce message m’avait immédiatement projeté au sol et ce fut le début du calvaire de ma santé qui me tourmente encore jusqu’à ce jour.

C’est pourquoi je vous demanderai à tous de ne pas calomnier et de médire contre Papa Diangienda Kuntima, car il n’a jamais causé du mal à personne. Depuis la mort de mon père, j’ai pris la responsabilité de veiller sur la situation de mes frères ; ainsi donc je ne tolère jamais qu’il soit critiqué et souillé par des propos malveillants.
Beaucoup de mensonges et de médisances ont été colportées à propos de l’origine de ma maladie, mais je tiens à vous informer que la source principale de la précarité de de santé remonte au 29 juillet 1958; lorsque j’appris appris par le biais du télégramme l’accident mortel fait par mon frère à Lukulu, dont la voiture était entrée en collision avec un camion benne.

Papas et Mamans, en cette date précise, il faudrait que nous pensions à chaque fois aux souffrances endurées par Papa Mfumu’a nlongo, et abandonner les comportements indignes qui vont à l’encontre de la volonté divine. Car, sans l’assistance de Dieu, nous ne serions pas ensemble en ce lieu. Je vous apprends que ce jour-là la lecture de ce télégramme, contenant cette si triste nouvelle, m’avait paralysé le cœur ; à tel point que le personnel soignant était obligé de me donner des somnifères pour apaiser mon traumatisme cardiaque. Mais, malgré cela, j’étais toujours dans l’incapacité de dissiper mes soucis.

L’amour que nous nous manifestons, mes frères et moi, n’est pas un acte d’hypocrisie ; il s’agit au contraire d’une véritable démonstration de sympathie et d’amour sincère, qui nous unit réciproquement. C’est pourquoi je vous invite de leur épargner médisances et critiques malveillantes, parce que je n’aime pas ce genre de comportement. Notre conduite doit être orienté dans le sens du respect des principes afin que nous puissions défier nos ennemis. Chaque fois, ces derniers ne cessent de dramatiser la moindre faute du kimbanguiste. Et ils condamnent ainsi notre conduite par des propos malveillants et ironiques, sous prétexte que nous ne prions pas le vrai Dieu, alors que toutes les Eglises exaltent le même Dieu que nous. Toutefois, si ces gens agissent de la sorte à notre égard, c’est parce qu’ils savent consciemment que Papa Simon Kimbangu était réellement un Envoyé de Dieu, et ils veulent de ce fait que nous marchions selon sa volonté.

Les kimbanguistes sont parfois privés d’augmentation de salaire dans les entreprises (de notre pays), car selon les gens : nous (kimbanguistes) n’aimons pas l’argent. Ironie du sort, certains sont même renvoyés et sommés d'aller chercher de l’argent auprès de Papa Simon Kimbangu. Par sa bonté, Dieu nous a accordé une échéance sur cette terre et il viendra un jour pour récompenser tous ceux qui honorent son nom. Certaines personnes ont une attitude hypocrite vis-à-vis de son Eminence (Papa Diangienda Kuntima), en faisant semblant d'être sympathiques en sa présence alors qu’au fond de leurs cœurs elles n’ont pour lui que de mauvaises pensées.

Papas et Mamans, j’éprouve beaucoup de peine à m’étendre sur mon message d’aujourd’hui. Cependant, je vous exhorte d’intercéder quotidiennement pour nous à cause de nos santés respectives. Papa Mfumu’a nlongo est parti ce matin à Lukulu pour voir le lieu de son accident de 1958. Nous demanderons donc à l’Eternel de le protéger durant son voyage, afin que tout se passe dans des bonnes conditions.

Papas et mamans, nous venons de loin et notre destination est proche. Nous devons de ce fait marcher dans la crainte de Dieu, pour qu’il puisse nous assister quotidiennement ici-bas parce que nous sommes ses serviteurs. Dieu nous a tracé une bonne voie. Il faudra de ce fait que nous soyons des enfants respectueux en ayant un amour sincère envers lui. Car, tôt ou tard, toute la vérité sera dévoilée sans autre forme de procès.


Papas et Mamans, je ne serai pas long dans mon exhortation car mon état de santé me tourmente. Toutefois, je demanderai à chacun de vous de beaucoup méditer sur la portée symbolique de cette journée ; et surtout de bien comprendre le pourquoi de notre rassemblement en ce lieu. Nous devons toujours nous poser la question sur le pourquoi de la souffrance de Papa Mfumu’a nlongo, à travers cet accident et encore sur le sens de l’écoulement de son sang.


Pour terminer, je vous demanderai une fois de plus d’intercéder pour nous pour que Dieu puisse nous aider dans la lourde tâche que nous avons vis-à-vis de vous, afin que nous vous conduisions à bon port.

Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen.

_________________
Bobangi bua Njambe ezali ebandeli ya mayele.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com