[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/bbcode.php on line 483: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/functions.php on line 3825: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /includes/functions.php:3247)
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/functions.php on line 3827: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /includes/functions.php:3247)
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/functions.php on line 3828: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /includes/functions.php:3247)
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/functions.php on line 3829: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /includes/functions.php:3247)
http://www.kimbanguisme.net • Afficher le sujet - L'ANTECHRIST S'EST EMPARE DU NOM DE PAPA SIMON KIMBANGU.


*** Index du Forum ***

Site Internet d'information sur l'Envoyé de Jésus Christ, Simon Kimbangu, et son oeuvre.
Nous sommes le 12 Aoû 2020 08:42

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
 Sujet du message: L'ANTECHRIST S'EST EMPARE DU NOM DE PAPA SIMON KIMBANGU.
MessagePosté: 03 Déc 2012 01:48 
Hors ligne

Inscription: 11 Jan 2007 00:09
Messages: 131
Depuis quelques temps, l’antéchrist s’est emparé du nom de papa Simon Kimbangu et essaie de saboter matériellement son œuvre. Il a suscité dans le berceau du kimbanguisme, c’est-à-dire dans les trois Congo (Angola, Congo Kinshasa et Congo-Brazzaville), l’émergence des mouvements sociopolitiques ou spirituels qui présentent papa Simon Kimbangu comme Dieu et sauveur des noirs, réduisant ainsi la portée universelle de son message. On assiste même à l’émergence des groupes de prière créés en l’honneur de papa Simon Kimbangu, qui vont jusqu’à adopter l’uniforme vert-blanc et à entonner des cantiques kimbanguistes au cours de leurs cultes. Eux aussi reconnaissent papa Simon Kimbangu comme le Dieu des ancêtres et de toute la race noire, contestant le plus souvent le fait que ce dernier soit l’envoyé spécial de Jésus-Christ. Qu’il s’agisse de mouvements sociopolitique ou spirituels et groupes de prière, tous ont en commun le fait qu’ils se revendiquent idéologiquement de Papa Simon Kimbangu, aussi bien pour donner un sens à leur existence que pour avoir une certaine légitimité. Tous ont la particularité de prôner le retour à la spiritualité ancestrale, tout en niant le fait que papa Simon Kimbangu ait reçu spirituellement sa mission de Jésus-Christ, qu’il ait utilisé la bible comme base de son enseignement et qu’il soit le Saint-Esprit au sens biblique du terme.

La plupart de ceux qui sont à la tête de ces entités se sont autoproclamés « prophètes » ou se sont attribués d’autres titres plus ou moins équivalents ; mais ils sont incapables de prédire quoique ce soit sur l’avenir du monde en général et de l’Afrique en particulier. Conscients que le kimbanguisme_ héritage spirituel par excellence_ était une véritable mine d’informations, ils ont emprunté à papa Diangienda Kuntima l’essentiel de leurs thèses les plus plausibles sur le passé, le présent et le futur de l’homme. Mais au lieu de lui exprimer toute leur gratitude pour ce pain bénit, l’intéressé _ fils de Simon Kimbangu et chef spirituel de l’église kimbanguiste_ est malheureusement accusé d’avoir à tort d’avoir christianisé à fond l’église fondée en 1921 par son père à Nkamba. Il s’agit là d’une flagrante accusation mensongère. En effet, papa Simon Kimbangu ayant été catéchiste baptiste, son œuvre ne pouvait refléter que ce qu’il était lui-même. Le kimbanguisme est effectivement né d’une inspiration chrétienne, puisque dès 1921 papa Simon Kimbangu déclarait haut et fort avoir reçu sa révélation de Jésus-Christ. Faisant étalage de leur ignorance sur la vie de papa Simon Kimbangu, certains apprentis historiens ou spécialistes autoproclamés du kimbanguisme ont osé affirmer qu’il n’avait pas créé d’église et n’en avait aucune intention. Faux et archifaux.

Si la reconnaissance officielle d’une église quelconque procède d’un formalisme administratif auprès des autorités étatiques, sa création par contre est souvent la conséquence d’une révélation divine et du crédit que les gens y accordent par rapport à leur foi. On n’a jamais vu quelqu’un perché sur un toit et crié aux passants : « Venez, venez, j’ai crée une église ». Dans le cas de papa Simon Kimbangu, il y a eu tout d’abord la révélation, ensuite les miracles et enfin l’enseignement. De bouche à oreille, les gens ont afflué à Nkamba pour venir voir, écouter et croire. Et au fur et à mesure que les gens arrivaient et repartaient au gré des guérisons et des bénédictions, il s’est constitué un « noyau » des fidèles autour de papa Simon Kimbangu et ses disciples. Jour après jour, le « noyau » est devenu un « groupe » qui s’est transformé à son tour en une « assemblée », et celle-ci a fini par déboucher sur une « église digne de ce nom ».

En six mois de ministère, papa Simon Kimbangu n’avait pas eu le temps matériel de créer administrativement une église, bien que les conditions de son existence étaient déjà réunies. D’où, le kintuadi. D’ailleurs, après son arrestation et l’interdiction du kintuadi, ses adeptes avaient pris l’habitude de se réunir dans la clandestinité pour prêcher, chanter et prier ; c’était pour eux une façon de maintenir allumé la flamme de leur foi ; son épouse mama Mwilu Kiawanga Nzitani Marie était la coordinatrice de la longue chaîne des fidèles, disséminés dans les trois Congo. Chassés des églises traditionnelles à cause de leur foi en papa Simon Kimbangu et en son œuvre, ils se sont organisés et structurés en cachette pour défendre jusqu’au bout leur liberté de croyance, malgré toutes les mesures arbitraires d’emprisonnement et de relégation prises à leur encontre. A la mort de sa mère, papa Diangienda Kuntima qui avait été désigné par son père pour prendre sa relève, n’a eu d’autre choix que de quitter son poste de fonctionnaire au cabinet du gouverneur général de la colonie du Congo belge, afin de se consacrer entièrement à l’œuvre de son père. C’est en effet sous sa supervision que le « kintuadi » a pu obtenir sa reconnaissance officielle en tant qu’église, sous l’appellation d’église de Jésus-Christ sur la terre par le prophète Simon Kimbangu. En abrégé E.J.C.S.K. Pourquoi papa Diangienda Kuntima en est-il devenu chef spirituel attitré, et non pas l’un ou l’autre de ses frères aînés ? Parce que c’était là une recommandation que papa Simon Kimbangu avait lui-même reçu de Jésus-Christ. Il est vrai que dans la tradition des hommes cette lourde tâche aurait certainement échu à papa Kisolokele Lukelo ou Papa Dialungana Kiangani à cause du droit d’aînesse, mais très souvent la logique spirituelle est en parfaite inadéquation avec la logique matérielle.

Ayant été de son vivant une personne publique et s’étant révélé être universellement depuis sa mort le 12 octobre 1921 le Saint-Esprit, il y a longtemps que papa Simon Kimbangu avait cessé d’appartenir à sa famille biologique. En aucun cas, celle-ci ne peut revendiquer un monopole exclusif sur l’utilisation de son nom. Idem pour l’église kimbanguiste. Par contre, en tant qu’héritiers spirituels de son œuvre, les kimbanguistes sont les garants de l’authenticité du message et de l’histoire de papa Simon Kimbangu. Personne ne peut donc prétendre connaître ce dernier, ni parler de sa personnalité et de son identité mieux qu’eux ; parce qu’ils détiennent le monopole de la vérité sur la vie tant matérielle que spirituelle de papa Simon Kimbangu. En effet de son vivant jusqu’à sa mort, les kimbanguistes savaient que leur père spirituel n’était pas un homme ordinaire. Car, bien qu’étant en prison, il passait tantôt en chair tantôt en esprit les visiter sur les lieux de prière clandestine, sans oublier sa femme et ses enfants en résidence surveillée sur place à Nkamba. Une fois mort, papa Simon Kimbangu n’a rien changé à ses habitudes. La preuve. Le 29 juillet 1952, il s’était rendu à Lowa auprès des relégués kimbanguistes. Quant à comprendre que papa Simon Kimbangu était le Saint-Esprit, cela ne s’est pas fait en deux ou trois jours. Si une infime minorité en était tout à fait certain, pour la majorité des kimbanguistes cette vérité absolue ne s’est imposée que bien plus tard dans les années 70 ; au fur et à mesure des saintes révélations issues des différentes retraites spirituelles. Et papa Diangienda Kuntima n’a officialisé publiquement cette vérité que dans les années 80, avec un accent très appuyé à l’occasion du centenaire de la naissance de son père.

Après l’an 2000, que n’a-t-on pas entendu au sujet de Jésus-Christ ? Que le Fils de Dieu n’était pas mort sur la croix et se serait réfugié en Inde, qu’il aurait terminé paisiblement sa vie aux côtés de Marie de Magdala dont il serait tombé amoureux… Des tas de mensonges concoctés et distillés par l’Antéchrist, le père du mensonge, afin de discréditer le christianisme. Son objectif est de « brouiller » l’identité de Jésus-Christ, pour atténuer la force de conviction de son message. En ce qui concerne papa Simon Kimbangu, l’antéchrist continue à faire croire que ce dernier est un simple prophète, au même titre que Moïse, Samuel, Ezéchiel, Jérémie, Esaïe, ou Elie. En 1959, si les kimbanguistes avaient révélé que papa Simon Kimbangu était le Saint-Esprit, c’est sûr que l’église qu’il avait fondé n’aurait pas reçu sa reconnaissance officielle de la part des autorités belges. L’adoption par les kimbanguistes eux-mêmes du terme « prophète » pour désigner papa Simon Kimbangu était simplement d’ordre stratégique, parce que le moment n’était pas encore venu d’annoncer crûment cette vérité au grand jour. En 1987, 100 ans après la naissance de papa Simon Kimbangu, papa Diangienda Kuntima avait déclaré officiellement que son père n’était pas un prophète, mais qu’il était plutôt l’incarnation du Saint-Esprit promis par Jésus-Christ. Dès lors, la réaction de l’antéchrist ne se fut pas attendre.

A partir de cet instant-là, papa Dianguienda Kuntima deviendra une cible privilégié et fut traité publiquement de « voleur », de « rosicrucien », de « sorcier », de « magicien », de « franc-maçon » et j’en passe. Le principal but étant de susciter de la haine contre sa personne, pour qu’en fin de compte son message et ses exhortations ne soient pas entendus. A sa mort, son cercueil avait été lapidé et de nombreuses personnes s’en sont réjouies, tout en remerciant Dieu de les avoir débarrassés de leur principal ennemi. Du jamais vu ! Car, même les voleurs, les assassins, les sorciers qui ont très mauvaise réputation dans nos sociétés n’ont jamais été traité de la sorte. Parce qu’au-delà de toute l’amertume et la souffrance qu’ils occasionnent, ils sont paradoxalement respectés en leur qualité de défunts. L’antéchrist était convaincu que l’église kimbanguiste que Papa Diangienda kuntima avait dirigé 30 ans durant ne lui survivrait pas, que la majorité des kimbanguistes seront déboussolés au point d’oublier Nkamba et de d’intégrer en masse les églises traditionnelles et les mouvements de réveil spirituel. C’est pourquoi il a créé çà et là des structures à caractère sociopolitique ou spirituel, qui hériteraient à leur tour du message et de l’œuvre de papa Simon Kimbangu. Mais cette stratégie ne fut pas du tout payante, car les kimbanguistes retrouvèrent en papa Dialungana Kiangani le nouveau chef spirituel dont ils avaient besoin, pour poursuivre leur itinéraire spirituel.

En 2001, l’antéchrist crut que les kimbanguistes resteraient à jamais orphelins et que le moment de l’autodestruction de l’église kimbanguiste était enfin arrivé. Mais à sa grande surprise, papa Simon Kimbangu kiangani reprit le 16 août 2001 le flambeau allumé par son grand-père depuis le 6 avril 1921, sans aucune difficulté majeur. Voulant à tout prix la fin de l’église kimbanguiste, l’antéchrist a profité des ambitions de pouvoir affichées par certains membres de la descendance de papa Simon Kimbangu pour y semer les germes de la division. L’ayant infiltré depuis belle lurette grâce à un intrus, ce dernier a attendu sagement la publication des résolutions de Nkamba pour accomplir sa sale besogne : diviser pour régner. Aujourd’hui c’est chose faite. Mais cela n’est qu’un coup de pied dans l’eau car l’essentiel a été préservé : Nkamba la nouvelle Jérusalem, « Nkawa lulendo » ou le bâton sacré, le mausolée, la source sacrée… y compris la direction de l’église. Devant l’étendue de cette grande victoire, une intense campagne de dénigrement fut dirigée contre papa Simon Kimbangu Kiangani mais sans succès. La division de la descendance de papa Simon Kimbangu n’ayant pas apporté le résultat escompté, l’antéchrist s’appuie désormais sur ses satellites sociopolitiques et spirituels installés dans les 3 Congo, pour tenter d’affaiblir la quintessence du message de papa Simon Kimbangu et d’anéantir matériellement son œuvre.

L’antéchrist est un vrai stratège qui a l’art d’embellir ses manœuvres pour déformer la vérité. Sachant que Jésus-Christ est considéré par l’ensemble des chrétiens à la fois comme le Fils de Dieu et Dieu tout puissant, il a pu par un raisonnement étriqué convaincu une petite minorité que celui-ci n’a jamais été Dieu sinon le Fils de Dieu. C’est pratiquement le même procédé qu’il est entrain d’utiliser au sujet de papa Simon Kimbangu. En effet, les disciples de l’antéchrist affirment faussement que ce dernier n’est pas le Saint-Esprit promis par Jésus-Christ, mais plutôt le Dieu des noirs. Il a été envoyé par Dieu le Père et non pas par Jésus-Christ. Comme si cela ne suffisait pas, les disciples de l’antéchrist vont jusqu’à prétendre que papa Simon Kimbangu n’utilisait pas la bible, comme source de ses enseignements. Quel culot ! Il s’agit là d’une intolérable falsification de la vérité que nous avons tenu à dénoncer en tant que kimbanguiste. Usant de la légitimité historique et de la pleine autorité que nous confère notre statut de kimbanguiste, nous nous permettons de réfuter ici en bloc ces trois contrevérités que propagent les disciples de l’antéchrist.

Papa Simon Kimbangu avait bien été envoyé par Jésus-Christ. Bien avant d’entamer sa délicate mission, il avait pris la précaution de l’annoncer lui-même à sa famille biologique et au chef médaillé Mvuti, celui-là même qui lui donna son feu vert pour qu’il poursuivre sa mission sur le territoire de sa «chefferie ». Son épouse, mama Mwilu Kiawangani Marie avait témoigné qu’elle surprit plus d’une fois son mari en pleine conversation avec un invisible interlocuteur. Devant l’inquiétude de son épouse, papa Simon Kimbangu finira par lui avouer que ce fameux interlocuteur n’était autre que Jésus-Christ, qui voulait qu’il commence la mission qu’il lui confiait. C’est une mission exaltante mais difficile et compliquée, dira-t-il. En bonne épouse, elle l’encouragea à l’accepter et promit qu’elle l’aiderait pour qu’il la réussisse.

Nos grand-pères et grand-mères qui ont eu la chance d’avoir été en 1921 témoins, oculaires pour les uns et auriculaires pour les autres, de l’œuvre de papa Simon Kimbangu nous ont laissé en héritage des témoignages formels : celui-ci priait, guérissait et bénissait au nom de Jésus-Christ. C’est d’ailleurs pour cette même raison que les autorités belges l’ont reconnu et considéré comme un véritable prophète. Devant le simulacre de procès qui eut lieu à Thysville (Mbanza Ngungu), à la question piège du juge De Rossi de savoir s’il était le « mvuluzi », papa Simon Kimbangu répondit sans ambages que lui était le « ntumua » (l’envoyé) et que c’est Jésus-Christ qui était le « mvuluzi » (le sauveur). Papa Diangienda Kuntima que l’on rend responsable d’une soit-disant déviation du kimbanguisme n’a fait que suivre les pas de son père sur le sentier du christianisme. Pour corroborer le tout, voici un extrait d’un cantique que Papa Simon Kimbangu avait lui-même capté en 1921 : « Lusatambula makanda ma nza, o Yisu kuluyonzekesa, ke nuvilakana ko ». (A propos de la chanson, veuillez nous excuser au cas où il y aurait un lapsus calami). D’une façon ou d’une autre, nous ne pouvions cautionner toute déformation historique tentant à dissocier Jésus-Christ de papa Simon Kimbangu.

Nos rappelons qu’avant d’enclencher le réveil spirituel à Nkamba, papa Simon Kimbangu était auparavant catéchiste baptiste et dans ce cadre-là, la bible était pour lui un véritable outil de travail. C’est là qu’ils trouvaient les sujets de ses sermons et les thèmes de ses prières quotidiennes. Il ne pouvait donc pas s’en détourner du jour au lendemain, dès lors que la mission spirituelle qu’il avait reçue de Jésus-Christ reposait en partie sur ça. Et le fait qu’il ait mandaté quelqu’un pour aller se procurer (mais sans succès) les carnets de cantiques à la « mission » baptiste de Vula prouve bien qu’il était resté attaché à la bible. Les disciples de l’antéchrist soutiennent que papa Simon Kimbangu n’en utilisait pas, mais malheureusement personne ne nous dit en revanche sur quel support s’appuyait-il pour prêcher et enseigner ? Souvenez-vous que papa Simon Kimbangu avait convaincu les foules qui venaient à lui que la sorcellerie, le tabac, l’alcool, les danses, la polygamie, les fétiches… n’étaient pas du tout en odeur de sainteté auprès de Dieu. Tout en se replaçant dans le contexte de l’époque (en 1921) et en jetant un regard critique sur les traditions ancestrales, telles qu’elles étaient ancrées dans les esprits, quels arguments valables et solides papa Simon Kimbangu aurait-il utilisé pour obtenir ainsi une adhésion inconditionnée à toutes ces interdictions ? A notre avis, il ne pouvait s’agir que de la rhétorique biblique, car seule la modernité peut vaincre la tradition. A cette époque-là, le christianisme, religion étrangère, était naturellement perçue par rapport à la tradition comme un des nombreux visages de la modernité. Alors que les disciples de l’antéchrist qui nient l’utilisation de la bible par papa Simon Kimbangu, nous constatons qu’eux-mêmes se sont empressés de doter leurs structures spirituelles de leur « propre bible », pour servir de soubassement à leur enseignement et à leur doctrine. Une chose est vraie : au moment de son arrestation le 12 septembre 1921 à Nkamba, nos grands-parents lui posèrent la question de savoir qu’est ce qu’il leur laissait ? Il leur répondit clairement: la bible.

Pendant que nous autres kimbanguistes disons que papa Simon Kimbangu est le Saint-Esprit, les disciples de l’antéchrist récusent cela et continuent au contraire à le qualifier de Dieu des noirs. Faux et archifaux parce qu’il n’existe qu’un seul Dieu pour tous, qui est à la fois celui des noirs, des blancs, des jaunes et des rouges. Peu importe qu’il soit perçu différemment selon les époques et civilisations, les contrées et les langues. Annoncé par mama Kimpa mvita, papa Simon Kimbangu est né deux ans après le partage territorial de l’Afrique par les européens en 1885. Ses hauts faits spirituels (prédictions, miracles et résurrections…) font de lui plus qu’un prophète. En effet, la mission d’un prophète commence par l’appel et se termine avec la mort. Or, papa Simon Kimbangu apparaît, parle et agit au-delà de la mort jusqu’à ce jour ; il transcende le temps et l’espace aussi bien sur le plan spirituel que matériel; et cette omniprésence prouve qu’il est réellement un être céleste. A travers les cantiques divinement inspirés, les visions et les songes, il révèle comme l’indique son nom « les choses cachées » du passé, du présent et du futur ; démontrant ainsi qu’il est omniprésent. Son omnipotence non plus ne peut être remise en cause, parce que nombreux sont les kimbanguistes et les non kimbanguistes qui ont déjà eu à goûter aux délices de sa puissance. Puisqu’il a en lui des attributs divins indiscutables et incontestables, il va sans dire que papa Simon Kimbangu ne peut être que Dieu le Saint-Esprit. Et, la race noire opprimée plus que toute autre race au monde, est celle qui appelait de tous ses vœux un libérateur. Car la somme de ses malheurs et de ses souffrances avaient dépassé le seuil du raisonnable, du supportable et du tolérable. Bref ! Papa Simon Kimbangu est Dieu le Saint-Esprit, les différents témoignages sur sa vie et son œuvre parlent d’eux-mêmes.

Qui est l’antéchrist ? Il est le tentateur, le père du mensonge et le prince de ce monde. Tous ces superlatifs bibliques lui sont attribués. En tant qu’ennemi de Dieu, il s’évertue depuis toujours à détruire l’œuvre de la Sainte trinité sur terre, à distraire puis détourner les chrétiens de leur trajectoire ; pour les empêcher d’accéder un jour au royaume des cieux. Voilà pourquoi il est entrain de créer la confusion dans l’esprit des chrétiens ignorants et de peu de foi, afin de les éloigner de la vérité et du salut. Notre vérité à nous est que Jésus-Christ est à la fois Fils de Dieu et Dieu tout puissant ; que papa Simon Kimbangu a été envoyé par lui, qu’il avait utilisé la bible et nous l’a d’ailleurs laissé en héritage, et surtout qu’il est Dieu le Saint-Esprit selon l’accomplissement de la promesse faite par Jésus-Christ dans Jean 14. Cela étant, que tout évangile contradictoire qui vous sera apporté là-dessus soit anathème. Vous savez donc à peu près sur quelle base reconnaître et démasquer l’antéchrist et ses suppôts ; évitez de vous laisser abuser par les faux prophètes mais dénoncez les sans réserve, afin de les mettre hors d’état de nuire. A bon entendeur salut !

_________________
Bobangi bua Njambe ezali ebandeli ya mayele.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com