*** Index du Forum ***

Site Internet d'information sur l'Envoyé de Jésus Christ, Simon Kimbangu, et son oeuvre.
Nous sommes le 17 Juin 2019 17:17

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
 Sujet du message: PAPA Simon KIMBANGU KIANGANI VU PAR BOKETSHU 1er ET WERRASON
MessagePosté: 15 Oct 2013 12:48 
Hors ligne

Inscription: 11 Jan 2007 00:09
Messages: 131
Deux patriarches sont à l’origine de la musique congolaise moderne : Paulo Kamba du côté de Brazzaville et Wendo Kolosoy du côté de Léopoldville. Si politiquement, le Congo-Brazzaville et le Congo-Kinshasa existent en deux entités différentes ayant chacune sa capitale, sa population, son armée, son drapeau, son président… il n’y a culturellement qu’un seul Congo de part et d’autre du majestueux fleuve Congo.

On y trouve les mêmes peuples tels que les bakongo, les batéké, les bangala, les bayombe, les bayaka et autres, dont les traditions n’ont pratiquement pas variées de part et d’autre du fleuve Congo. On y écoute les mêmes chansons, on y exécute les mêmes pas de danse, on y adule également les mêmes stars…. D’ailleurs, dans certaines familles congolaises, victimes résignées de la balkanisation du Kongo ; les mariages, décès et retraits de deuil constituent les rares occasions où leurs principaux membres, éparpillés à travers les trois Congo, se rencontrent pour consolider les liens familiaux.

Franklin Boukaka, artiste musicien décédé en 1972, résume très bien cette réalité socioculturelle dans son chef-d’œuvre « Pont sur le Congo »: « … Mokongo na mongala, moluba na moloango, swahili na moteke bazali bana Congo… Zanaga na Kivu, Ponton na Kisangani, Lubumbashi na Ouesso lopango ya Congo ». Traduction : « Les bakongo et les bangala, les baluba et les loango, les swahili et les tekes sont tous les enfants du pays… Zanaga et Kivu, Pointe-noire et Kisangani, Lubumbashi et Ouesso sont une portion du Congo ». Et, cette analyse est loin d’être fausse car les deux pays ont en commun l’histoire, les religions, les coutumes, les langues, la musique etc…

Le précieux héritage de Paulo Kamba et de Wendo Kolosoy fit par la suite le bonheur de leurs disciples respectifs, qui ont eux aussi laissé à la postérité d’inoubliables œuvres d’une grande valeur didactique. A cette époque-là, on chantait déjà la vie, la mort, la famille, l’amitié, l’amour, l’argent, le bonheur, la trahison, la déception, Dieu, le paradis, l’enfer… sans choquer ni scandaliser le public, et donc les congolais. Peu avant 1945, ces derniers entendirent parler pour la première fois de « Kimpwanza » ou «Lipanda », c’est-à-dire de l’indépendance de l’Afrique en général et du Congo en particulier, prédit dès septembre 1921 par Papa Simon KIMBANGU en ces termes : « Le noir deviendra blanc et le blanc deviendra noir ».

C’est dans ce contexte que tous les présidents congolais, de Kasa-Vubu à Joseph Kabila Kabange, en passant par Joseph Désiré Mobutu et Laurent Désiré Kabila, ont pu accéder à la magistrature suprême avec la bénédiction de Papa Simon KIMBANGU. D’ailleurs, de tous ces présidents, Joseph Kabila Kabange est celui qui a plus ou moins accompli la volonté du Saint-Esprit incarné. Comment ?
D’abord, il est le tout premier chef d’état des trois Congo (Angola, R.D.C et Congo-Brazzaville) à avoir visité Nkamba-Nouvelle Jérusalem deux fois de suite. Ensuite, il est l’unique président de la république qui y a passé trois jours d’affilée. Enfin, ses gouvernements successifs ont facilité la tenue de deux conférences internationales sur Papa Simon KIMBANGU à Kinshasa ; la translation des reliques de mama Mwilu Kiawanga Nzitani Marie de Ngombe Kinsuka à Nkamba et surtout la fameuse révision du procès de Papa Simon KIMBANGU.

Pour les kimbanguistes, tous ces faits ne sont pas des événements ordinaires isolés mais plutôt des signes de temps, par rapport aux différentes prédictions faites de vive voix par Papa Simon KIMBANGU. Pour avoir ainsi contribué en tant que chef de l’état à leur réalisation, il avait plu à Papa Simon KIMBANGU KIANGANI, le Saint-Esprit c’est-à-dire la réincarnation de Papa Simon KIMBANGU, de le bénir oralement à Mbanza Ngungu le 3 octobre 2011, en guise de remerciement.

Pendant ce temps, à 8000 km de là, un piètre chanteur traditionnel congolais réfugié en Belgique et apprenti politicien en mal de charisme, n’a pas apprécié que le chef spirituel kimbanguiste bénisse le président Joseph Kabila Kabange. En effet, dépourvu de succès depuis, Boketshu 1er (c’est de lui qu’il s’agit) a carrément blasphémé contre Papa Simon KIMBANGU.

Nous transcrivons ici quelques extraits de ses propos tenus en lingala : « …Simon KIANGANI, ndenge avandi wana asila kotonga même pas école moko ya kimbanguiste… Papa KIANGANI lelo ondimi oloba na stade na Bas-Congo ba voter Henri Hyppolite Kanambe… Makambo oyo osali Simon KIMBANGU KIANGANI na ko respecter yo jamais. Oza pe Nzambe te, oza pe Yesu te, Oza pe KIMBANGU te, oza pe DIANGIENDA te. Po yo soki okufi lelo awa Simon KIANGANI, ngai nakufi awa, tokopola même heure. Elingi kolakisa ke mutu moko aza saint azali te. Mais nasengi na ba kimbanguistes bakota na nzela ya Simon KIANGANI te ».

Traduction : «… Simon KIANGANI n’a encore construit aucune école kimbanguiste… Aujourd’hui, Papa KIANGANI, tu t’es permis de donner dans un stade du Bas-Congo une consigne de vote en faveur de Joseph Kabila Kabange… Je ne te respecterai jamais pour ce que tu as fait. Tu n’es ni Dieu, ni Jésus-Christ, ni KIMBANGU, DIANGIENDA non plus. Si toi et moi nous décédons aujourd’hui l’un à côté de l’autre, nos corps se décomposeront au même moment, ce qui prouve qu’aucun de nous deux n’est saint. Je demande donc aux kimbanguistes de ne pas obéir à Simon KIANGANI ».

Rien n’est moins sûr que Boketshu 1er connaisse la personnalité spirituelle de Papa Simon KIMBANGU KIANGANI, ni même le moindre petit détail de l’histoire du kimbanguisme. Mais ce n’est pas pour autant qu’il bénéficie des circonstances atténuantes, car dans la tradition africaine le non respect du droit d’aînesse est une faute grave. Et à plus forte raison envers un « homme de Dieu » digne de ce nom. Ses propos, d’une flagrante bassesse d’esprit et d’une vulgarité en dessous de la moyenne, ont beaucoup froissé les kimbanguistes. Et, ils ont révolté tous ceux qui ont pour Papa Simon KIMBANGU KIANGANI de l’estime, du respect et de la considération.

Le mouvement des combattants, dont se réclame Boketshu 1er, ferait mieux de chercher à bien connaître Mfumu KIMBANGU (comme ils ont pris l’habitude d’appeler Papa Simon KIMBANGU) ; plutôt que de brandir son effigie à tort et à raison, sans savoir qui est-il réellement. La meilleure façon pour eux d’honorer sa mémoire est d’adopter la non-violence, qu’il avait prônée en toute circonstance comme moyen par excellence de règlement des litiges. Le vrai pardon résulte d’une prise de conscience et s’impose individuellement à qui que ce soit. On espère qu’un jour Boketshu 1er aura la lucidité et le discernement qui lui fait défaut aujourd’hui ; et finira bien par demander pardon à Papa Simon KIMBANGU KIANGANI, pour ses propos injurieux et blasphématoires.

Si les tonneaux vides font beaucoup de bruit, ceux qui sont pleins à ras-bord n’en font pas tant que ça. Et c’est un peu cela le contraste entre Boketshu 1er et Werrason. Tandis que le premier s’en était pris au chef spirituel de l’église kimbanguiste dans un langage de caniveau ; le second, lui, ne s’est pas fait prié pour s’humilier devant Papa Simon KIMBANGU KIANGANI. C’est la preuve que Noel Ngiama Makanda alias Werrason est un homme foncièrement spirituel (interprétez ça comme vous voulez) qui connaît parfaitement ses limites, et qui a su reconnaître la sainteté de Nkamba, la grandeur et le rôle de Papa Simon KIMBANGU, ainsi que le charisme spirituel de Papa Simon KIMBANGU KIANGANI.

Avant Werrason, aucune vedette de la musique congolaise n’avait séjourné deux jours de suite à Nkamba avec tout son orchestre. Dans les milieux congolais, toutes sortes de rumeurs ont alimenté les causeries de salon et de rue à ce sujet. Mais, une chose est vraie : Werrason n’avait reçu officiellement aucune invitation de la part des autorités kimbanguistes ; et il avait quitté Kinshasa pour une série de concerts dans le Bas-Congo, sans la moindre intention de se rendre à Nkamba. Sa tournée musicale se déroula normalement jusqu’à ce que des incidents techniques survenus à Mbanza Ngungu, en rapport avec Papa Simon KIMBANGU, viennent y mettre fin ; contraignant ainsi le leader de Wenge musica (maison mère) et ses musiciens à poursuivre leur route jusqu’à Nkamba.

Sur place, durant son séjour, Werrason a eu l’occasion de rencontrer et de s’entretenir avec Papa Simon KIMBANGU KIANGANI, en qui lui et ses musiciens ont reconnu un vrai père spirituel. Par la suite, celui-ci a reçu en privé chacun des membres de la délégation « Wenge musica, maison mère », les uns et les autres n’ont d’ailleurs pas hésité à s’agenouiller devant sa personne. Il est vrai que tous ceux qui ne connaissent que « l’artiste » et non pas « l’homme », peuvent être surpris par la grande humilité dont a fait preuve Werrason, mais l’intéressé lui-même a expliqué son attitude en ces termes : « Esika mosali ya Nzambe azali, il faut kofukamela ye ; akotia yo loboko, okozala béni ». Traduction : « Devant un homme de Dieu, il importe de s’agenouiller lorsque les circonstances l’exigent, afin qu’on vous impose la main et recevoir ainsi la bénédiction ». On comprend donc que Werrason a parfaitement conscience du fait que dans le domaine spirituel l’humilité précède la gloire.

Si pour l’instant, le fait que Nkamba soit considéré comme une cité sainte n’engage en vérité que les kimbanguistes ; il va sans dire que tous ceux et celles qui foulent son sol avec une foi sincère ressentent spirituellement les vibrations qui s’en dégagent. Werrason et ses musiciens ne partagent peut-être pas cette façon de voir les choses, mais ils sont plus ou moins conscients que Nkamba est une vraie source de bénédiction. Werrason lui-même a avoué qu’ils n’étaient pas venus y pleurer pour avoir de l’argent et des voitures ; mais plutôt pour visiter ce célèbre lieu et confier leurs préoccupations au Père spirituel Papa Simon KIMBANGU KIANGANI. Pendant que ce dernier priait pour lui, Werrason a affirmé avoir eu dans sa foi inébranlable le réel sentiment d’avoir déjà reçu ce dont il avait spirituellement besoin.

En principe, chez les kimbanguistes, les hommes n’ont pas le droit de se tresser les cheveux, de porter les boucles d’oreille, de garder la barbe… Et, peu avant sa venue à Nkamba, Werrason avait été instruit sur le look et les codes vestimentaires en vigueur sur place. Alors qu’il avait retiré ses boucles d’oreilles, papa Simon KIMBANGU KIANGANI lui fit comprendre qu’en tant qu’artiste et invité, il pouvait rester tel quel car Dieu regarde plus le cœur qu’autre chose. Grâce à cette marque de tolérance, Werrason et certains de ses musiciens ont pu arborer en plein Nkamba leurs tresses et barbes respectives. Par contre, respectueux de la foi kimbanguiste, ils se sont tous conformés à la tradition en se déchaussant comme tout le monde.

A la fin de la visite à Nkamba de « Wenge musica, maison mère », le leader du groupe est reparti avec un récipient d’eau bénite, les effigies de Papa Simon KIMBANGU, des trois Papas et de Papa Simon KIMBANGU KIANGANI sous les bras. En fin de compte, tous les membres de la délégation ont aussi reçu des photos et chacun d’eux a pu se procurer individuellement de l’eau bénite pour son usage personnel. Que Papa Simon KIMBANGU KIANGANI, l’incarnation du Saint-Esprit, bénisse donc Werrason et ses musiciens pour avoir eu le courage de fouler la terre sainte de Nkamba.

_________________
Bobangi bua Njambe ezali ebandeli ya mayele.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot] et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com