*** Index du Forum ***

Site Internet d'information sur l'Envoyé de Jésus Christ, Simon Kimbangu, et son oeuvre.
Nous sommes le 20 Mar 2019 19:44

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
 Sujet du message: 3=1 et 26=1 : RECONCILIATION OU REINTEGRATION ?
MessagePosté: 21 Mar 2014 19:56 
Hors ligne

Inscription: 11 Jan 2007 00:09
Messages: 131
N’ayons pas peur des mots : il y a bien eu schisme au sein de l’église kimbanguisme à la fin de l’année 2002. La majorité des petits-fils de Papa Simon KIMBANGU, encouragée activement par d’anciens collaborateurs de Papa DIANGIENDA KUNTIMA et soutenue naïvement par un groupe de jeunes kimbanguistes fanatisés, ont coupé d’eux-mêmes le cordon ombilical qui les reliait à l’église kimbanguiste.

En 1963, Papa DIANGIENDA KUNTIMA avait prédit que « son père _ désormais identifié comme étant Papa Simon KIMBANGU KIANGANI grâce à la tradition et à l’hymnologie kimbanguiste _ devait être combattu de l’intérieur », mais on était loin de s’imaginer que la contestation naîtrait dans sa « propre maison ». En 1995, Papa DIALUNGANA KIANGANI confirma alors les propos tenus 32 ans plus tôt par son frère au cours d’une interview qu’il accorda au révérend Abialo du Congo-Brazzaville.

Répondant à la récurrente question de savoir « qu’est ce qui dirigerait l’église kimbanguiste après les fils de Papa Simon KIMBANGU », Papa DIANGIENDA KUNTIMA avait clairement dit le 16 mai 1980 à Matadi que : « L’enfant qui prendrait leur relève existait bel et bien ». Ce jour-là, il avait fait allusion en public non pas à plusieurs enfants mais plutôt à un seul.

Qu’on ne nous dise pas qu’il y a une contradiction flagrante entre l’affirmation de Papa DIANGIENDA KUNTIMA à propos d’un seul « dauphin », et le fait que Papa DIALUNGANA KIANGANI ait voulu à la tête de l’E.J.C.S.K un triumvirat. Le 6 novembre 1990, Papa DIANGIENDA KUNTIMA avait dit aux journalistes de l’O.Z.R.T (office zaïroise de radio et télévision) venus l’interviewer au Beach de Kinshasa, qu’il mourra dans son pays et non pas à l’étranger. Mais, pourtant, le 8 juillet 1992, Papa DIANGIENDA KUNTIMA est bien mort à l’étranger et plus précisément à Genève, en Suisse. Alors, où est donc la contradiction ?

Parmi les anciens collaborateurs de Papa DIANGIENDA KUNTIMA, deux d’entre ont activement contribué à l’avènement du schisme de 2002. Le premier, ex directeur de cabinet, avait décrété le 16 août 2001 en tant que secrétaire général de l’E.J.C.S.K que : « Tous les petits-fils de Papa Simon KIMBANGU devenaient tous des papas (et des mamas) avec toute la plénitude de leur pouvoir ». Et ce, quelques minutes seulement après l’arrivée au centre d’accueil kimbanguiste de Kinshasa du corps de Papa DIALUNGANA KIANGANI.

A ce moment-là, le haut clergé ne s’était pas encore concerté pour savoir quelle suite donnée à cette tragique disparition. Mais, sans s’en référer à qui que ce soit, monsieur le secrétaire général avait unilatéralement décidé d’élever tous les petits-fils de Papa DIALUNGANA KIANGANI au rang de chef spirituel de l’E.J.C.S.K.

Le deuxième, inamovible secrétaire général pendant une trentaine d’années, a perverti l’histoire de l’église kimbanguiste après avoir pourtant contribué à l’écrire en lettres d’or. Comment ? En rapportant aux petits-fils de Papa Simon KIMBANGU avec beaucoup d’alarmisme la dernière mouture des résolutions de Nkamba, dont il se devait de superviser la publication sur toute l’étendue de la R.D.C, en sa qualité de président du collège. En prenant fait et cause pour les petits-fils de Papa Simon KIMBANGU, monsieur le président du collège avait renié l’autorité du chef spirituel de l’E.J.C.S.K et avait de ce fait poussé plus ou moins ces derniers à la quitter, provoquant ainsi un schisme sans précédent.

Aujourd’hui, ces deux anciens collaborateurs de Papa DIANGIENDA KUNTIMA sont devenus les fervents défenseurs de la réconciliation entre le chef spirituel Papa Simon KIMBANGU KIANGANI et ses frères, ou plutôt entre l’église kimbanguiste et 26=1 ou « assemblée non autrement identifiée ». Est-ce que cela veut dire que « le poisson pris dans la nasse commence à réfléchir » ? Difficile de le dire car rien n’est moins sûr. Si tel est le cas, tant mieux.

Partant du principe que 26 ou « assemblée non autrement identifiée » est la conséquence du schisme qui a eu lieu au sein de l’église kimbanguiste, on ne peut en aucun cas parler de réconciliation entre les deux différentes entités. Parce que cette séparation (division) n’est pas née d’une querelle de personne à personne, mais du refus catégorique des petits-fils de Papa Simon KIMBANGU de se conformer en tant que fidèles aux résolutions prises par l’église. Le terme qui convient est plutôt réintégration et non pas réconciliation.

L’église a pour mission essentielle de réconcilier l’homme avec Dieu, et cela se fait à travers le baptême qui permet à quiconque d’appartenir au peuple de Dieu. L’église peut aussi réintégrer en son sein le fidèle mis sous discipline ou celui qui l’a quittée s’il en exprime sans équivoque le besoin. Le 26 août 2001, le désaveu en public de la volonté de Papa DIALUNGANA KIANGANI, de confier la direction de l’E.J.C.S.K à un chef spirituel et à deux adjoints, avait précipitée celle-ci dans une logique tout à fait déviationniste.

La déviation en question avait consisté à substituer les 3 petits-fils dûment désignés pour diriger l’E.J.C.S.K par toute la progéniture de nos trois Papas. Et, c’est justement à quoi les résolutions ont apporté un correctif salutaire, en affirmant que « l’E.J.C.S.K n’a qu’un seul chef spirituel et on ne lui reconnaît aucun adjoint ». Au-delà de cette déviation susmentionnée apparut également l’hérésie selon laquelle « nous, les 26 petits-fils de Papa Simon KIMBANGU, formons tous une seule et même personne ». Mais, l’appétit du pouvoir était tel que, celle-ci n’a pas résisté à l’épreuve d’humilité imposée par l’E.J.C.S.K. Toutefois, sauf erreur de notre part, les résolutions de Nkamba de 2002 n’avaient retiré à personne la qualité de kimbanguiste.

Pendant que l’E.J.C.S.K attendait que les concernés prennent connaissance de la rectification (selon laquelle elle ne pouvait être dirigée par 26 personnes), et acceptent leur nouvelle qualité de conseiller du chef spirituel, ces derniers et tous ceux qui les ont suivi optèrent pour la création de 26=1 ou « assemblée non autrement identifiée ». Non pas dans le but de faire triompher les idéaux de Papa Simon KIMBANGU, pour lesquels il a passé 30 ans derrière les barreaux ; mais tout simplement pour des intérêts égoïstes nés de la convoitise et de la nette obsession de la chefferie spirituelle, quoique celle-ci ne soit pas spirituellement accessible à tous.

Qu’on le veuille ou non, lorsqu’un quelconque fidèle quitte de lui-même l’église kimbanguiste, il va sans dire qu’il s’auto-excommunie sans autre forme de procès. C’est vrai que cette dernière n’excommunie pas ses fidèles comme tels ; mais une fois que l’un d’eux s’en retire pour une raison ou pour une autre, elle est obligée de prendre en compte cette auto-excommunication. C’est effectivement ce qui s’est passé avec tous les petits-fils de Papa Simon KIMBANGU qui sont aujourd’hui du côté de 26=1 où « assemblée non autrement identifiée ». Si, en son temps, Papa DIANGIENDA KUNTIMA avait dit haut et fort que l’E.J.C.S.K n’a pas vocation à excommunier ses fidèles, c’est parce que depuis toujours les éventuelles « déviations et hérésies » étaient simplement extirpées et n’ouvraient jamais la porte à une exclusion définitive, mais plutôt à la mise sous discipline de leurs promoteurs.
Par contre, le fait de s’éloigner volontairement de l’église kimbanguiste est un acte conscient qui équivaut à une auto-excommunication, à laquelle elle ne peut en aucun cas s’opposer car chaque fidèle est libre de rester ou de partir de son sein. Depuis, le péché originel perpétré par Adam et Eve, le bon Dieu non plus ne s’oppose pas au libre arbitre de l’homme, chacun de nous a le libre choix en tout et pour tout.

Pour ce qui est donc de l’auto-excommunication des petits-fils de Papa Simon KIMBANGU, l’église kimbanguiste l’a effectivement prise en compte avant de la notifier dans ses statuts de 2005 ; afin d’éviter de donner l’impression qu’il existerait éventuellement deux églises kimbanguistes. Loin s’en faut, il n’y a qu’une seul église kimbanguiste dont Papa Simon KIMBANGU KIANGANI est le chef spirituel attitré et reconnu, et Nkamba la cité sainte et le siège social.

En tout état de cause, l’unique possibilité pour les fidèles de 26=1 ou « assemblée non autrement identifiée » de redevenir officiellement kimbanguiste, est de la réintégrer en acceptant le principe d’être reçu publiquement à Nkamba comme nouveau converti. D’où, la nécessité d’une réintégration. C’est à eux qu’il incombe de revenir vers l’église kimbanguiste et non pas le contraire. Si nécessité il y a, la réconciliation entre petits-fils de Papa Simon KIMBANGU reste ouverte dans le cadre strictement familial ; d’autant plus que la filiation contestée de l’un d’entre eux a fait couler tant d’encre et de salive, créant ainsi pas mal de tension et de malaise au sein de la grande famille de nos 3 Papas.

L’église kimbanguiste, quant à elle, n’est pas concernée par la réconciliation tant réclamée par 26=1 ou « assemblée non autrement identifiée » ; elle reste néanmoins disposer à intégrer en son sein tous ceux qui se manifesteront dans ce sens-là. Puisse l’exemple de Papa KISOLOKELE LUKELO et Papa DIANGIENDA KUNTIMA aide les uns et les autres à mieux intérioriser cette démarche. En effet, on est tous sans ignorer que nos deux Papas avaient été baptisés à la colonie scolaire de Boma selon le rite catholique. Malgré le fait qu’ils étaient fils biologiques de Papa Simon KIMBANGU, ils se conformèrent à une cérémonie spéciale qui leur permit d’intégrer officiellement l’église kimbanguiste. Et, à combien plus forte raison, ceux qui s’y trouvaient déjà et qui en sont sortis de leur plein gré ? Personne ne doit être au-dessus des lois de l’église kimbanguiste, et la véritable humilité consiste normalement à les respecter.

_________________
Bobangi bua Njambe ezali ebandeli ya mayele.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com