*** Index du Forum ***

Site Internet d'information sur l'Envoyé de Jésus Christ, Simon Kimbangu, et son oeuvre.
Nous sommes le 19 Jan 2019 20:44

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
 Sujet du message: QUE SE PASSE-T-IL APRES LA MORT ? (Première partie)
MessagePosté: 07 Juil 2014 22:01 
Hors ligne

Inscription: 11 Jan 2007 00:09
Messages: 131
Le 8 juillet 1992, Papa DIANGIENDA KUNTIMA, troisième fils de Papa Simon KIMBANGU, premier chef spirituel et représentant légal de l’E.J.C.SK (église kimbanguiste), nous avait quitté à Genève, en Suisse. Et, comme Dieu ne fait rien sans avertir son peuple, ce dernier avait préalablement informé la communauté kimbanguiste de sa mort plusieurs années avant que cela ne se concrétise. Aujourd’hui, cela fait 22 ans que Papa DIANGIENDA KUNTIMA n’est plus physiquement parmi nous ; mais la signification de cet événement est telle que nous tenons à nous souvenir de lui à travers son enseignement.

L’E.J.C.S.K interdit-elle à ses fidèles de lire les ouvrages écrits par d’autres chrétiens ? A notre connaissance, la réponse est non. Ainsi donc, dans le cadre de nos modestes recherches, nous avons pu lire le livre écrit par un ténor de 26=1 et publié en septembre 2010. Pendant les deux décennies au cours desquelles l’auteur en question fut l’un des plus proches collaborateurs de Papa DIANGIENDA KUNTIMA, nous avions pour lui beaucoup d’estime et de considération ; pour son sens de la responsabilité, le sérieux de son travail et son dévouement au service de l’E.J.C.SK. Mais, après la mort de Papa DIALUNGANA KIANGANI, il s’est avéré que le fameux auteur a contribué activement à la division des petits-fils de Papa Simon KIMBANGU, et s’est affiché par la suite comme l’un des plus virulents détracteurs de Papa Simon KIMBANGU KIANGANI ; qu’il nie être le Saint-Esprit alors qu’il l’avait auparavant présenté le 12 octobre 2001 dans le temple de Nkamba comme étant l’incarnation de Papa Simon KIMBANGU. Les images d’archive disponibles sur Youtube le prouvent sans aucune ambiguïté.

Hormis le fait que nous déplorons que l’auteur ait profité du livre pour y présenter le défunt papa Malele comme un kimbanguiste modèle, pour s’y justifier contre les accusations personnelles et pur y vanter les mérites du comité de construction de Monkoto ; on y trouve malgré tout de « bonnes feuilles » à travers lesquelles l’ancien proche collaborateur de Papa DIANGIENDA KUNTIMA dévoile les réponses données par ce dernier sur certaines questions d’ordre métaphysique qu’il avait eu l’opportunité de lui poser. Bien que cet auteur à qui nous faisons allusion depuis le début soit un anti-Papa Simon KIMBANGU KIANGANI, cela ne doit pas nous empêcher de lire ce qui va dans le bon sens et de rejeter tout ce qui s’apparente à l’hérésie, si hérésie il y a. Refuserions-nous de lire un livre écrit par un catholique ou protestant parce que celui-ci n’admet pas que Papa Simon KIMBANGU ou Papa DIANGIENDA KUNTIMA est le Saint-Esprit ? Tant qu’il ne s’agit pas d’un brûlot contre le chef spirituel et représentant légal, le bon sens veut qu’on le lise en séparant le bon grain de l’ivraie. La véritable foi a de temps en temps besoin d’être éclairé par la connaissance des mystères de Dieu, au risque de devenir un fanatique ignorant.


Bonnes feuilles n° 1 : « Après la mort ».

*Il y a un livre dans lequel est inscrit tout ce que l’homme a fait ou pensé au long de sa vie ici-bas. Dans un second livre sont enregistrés les noms des élus exclusivement. Tous les titres dont on s’est couvert dans le monde, Excellence, Eminence, Sa Sainteté, Patriarche, Révérend, Imam… tout cela est inconnu à Dieu.

*Pourtant la bible explique autrement le jugement de l’homme par Dieu ?
Pas du tout, rétorqua le chef spirituel. Tout ce qui est écrit en elle doit s’accomplir à l’esprit et à la lettre dans les moindres détails. Ce que je viens de te décrire, c’est ce qui se passe en attendant le jugement prévu à l’avènement du règne de mille ans.

*L’on dit Eminence que les morts n’entreront au ciel qu’au retour du Christ ?
On le dit par ignorance. Dès qu’un élu meurt, il entre au ciel ; à moins qu’il ne transite par la prison où il doit expier certaines fautes lourdes que Dieu n’a pas pardonnées immédiatement. A partir de sa résurrection, Jésus-Christ a ouvert les portes du ciel aux élus. Il n’ya pas de raison que les justes attendent quelque part avant d’entrer au ciel. L’évangile selon saint Matthieu 27 : 50 à 53 en donne la confirmation.

*Quid des justes morts avant la naissance de Jésus-Christ. Où allaient-ils après la vie sur terre ?
Ces justes allaient se reposer dans un lieu de félicité créé par Dieu, où ils attendaient que Christ naisse débute et achève son ministère ; qu’il ressuscite et ouvre les portes du ciel. Lors de la transfiguration, Christ était allé réconforter Moïse, Elie et d’autres élus en attendant leur accession aux cieux. Aucun d’entre eux ne pouvait précéder Jésus-Christ dans le royaume céleste et éternel.

A ma question sur l’existence des prisons spirituelles, S.E DIANGIENDA répondit comme suit : selon le cas, en attendant le grand jugement, l’homme peut aller directement au ciel ou en enfer, dans les cachots ; les uns recevant des élus malheureux, les autres des damnés à acheminer en enfer.

*J’avoue ne pas comprendre.
Il ya quatre cas à considérer :

• le premier cas concerne les élus sans problème ; ceux-là entrent directement au ciel après l’auto-jugement qu’ils subissent.

• le second cas est celui des condamnés qui entrent directement en enfer pratiquement dès leur mort.

• le troisième cas est celui des « élus à problèmes ». Ce sont des élus destinés pour le ciel en définitive. A leur mort, au lieu d’accéder directement au ciel, ils vont en prison pour une période plus ou moins longue, pour l’un des quatre motifs ci-après : orgueil (ils ont généralement « minimisé » Dieu), culpabilité de rupture d’union matrimoniale bénie à l’église, les absences dominicales à l’église pour des raisons non valables devant Dieu, carte de cotisations de membre de l’église ayant des dettes.

• le quatrième cas est celui des damnés non encore « auto-jugés » car attendant qu’arrivent dans le séjour des morts, des personnes qu’ils ont citées comme témoins ou qui sont impliquées dans des mauvais « coups » accomplis avec eux.
Il est courant que les dossiers de certaines personnes particulièrement ignobles devant Dieu, les précèdent dans le séjour des morts. A moins de bénéficier d’une clémence divine particulière, pour un jour d’absence à l’office dominical non valablement justifié (deuil, mauvaise santé de soi-même ou d’un membre de famille, dénuement, célébration de mariage), on écope d’un an de prison spirituelle. De même, la durée de l’emprisonnement est fonction de l’importance de la dette non réglée de la carte de membre de l’église.
Notre entretien est parti des images télévisées sur les obsèques de Brejnev. Peut-il entrer au ciel ?

Toute sa vie, il a prôné l’inexistence de Dieu. Comment le Christ peut-il le recevoir chez lui ? C’est la surprise que Jésus-Christ réserve à tous ceux qui nient que Dieu existe, soit par conviction soit par snobisme…

Bena, en dépit de grandioses funérailles organisées pour lui, Brejnev est en ce moment même en difficulté. Tu serais épouvanté, si tes yeux spirituels s’ouvraient et que tu pouvais voir ce qui se passe contre lui dans le séjour des morts. Ce grand de ce monde, hier tout puissant, n’est plus rien ; Christ lui pose la question de savoir s’il peut encore clamer que Dieu n’existe pas.

Au moment de m’en aller, il (Papa DIANGIENDA KUNTIMA) me lit le passage ci après : « Christ aussi a souffert une fois pour les péchés, lui juste pour les injustes afin de nous amener à Dieu, ayant été mis à mort quant à la chair, mais ayant été rendu vivant quant à l’esprit, dans lequel aussi il est allé prêcher aux esprits en prison… » (1 Pierre 3 : 18-19).





Bonnes feuilles n°2 : « L’arrivée dans le séjour des morts ».

« Assis à ses côtés, lors des obsèques à Kinshasa du révérend Frédéric Esaïe, un pasteur kimbanguiste, Père DIANGIENDA aborda avec moi le chapitre de la mort physique de l’homme.
« Bena ? Sais-tu ce qui se passe dès qu’une personne rend l’âme ? Non, lui répondis-je.
Voici comment se passent les choses :

Juste avant de rendre l’âme, le mourant revoit en détail tous les instants de sa vie sur terre, depuis sa naissance. Cela est le cas même lorsqu’il s’agit de la mort par accident. Dès que l’individu meurt, il se retrouve brusquement dans un autre monde. Pour les personnes dont l’échéance de vie terrestre est arrivée à terme, telle que fixée par Dieu, l’auto-jugement se début dès que le premier mercredi. Le « justiciable » est introduit devant deux gigantesques communautés : à droite, celle de Dieu, conduite par Jésus-Christ, constitué d’anges et des saints, et à sa gauche, celle présidée par Lucifer, entouré de ses anges et des damnés. Il se déploie un gigantesque écran où tous voient se dérouler le film de la vie terrestre du concerné, en sa présence. Film visionné en trois rubriques :

La première concerne les pensées et actes relatifs à la charité (l’amour envers Dieu et les humains) ; la seconde concerne la conduite de l’individu en rapport avec les commandements de Dieu et enfin la troisième, le travail (ou les bonnes œuvres).

Il y a une auto-cotation : toute bonne pensée ou tout bon acte est côté positivement, tandis que tout péché, acte ou pensée l’est négativement. Pour tout acte conforme à la volonté de Dieu, Jésus, les anges et les saints applaudissent, jubilent ; tandis que Lucifer et les siens, confondus, baissent les yeux, honteux. Pour toute pensée, acte négatif c’est-à-dire pour le péché, que le « prévenu » a commis, Lucifer et sa cour se réjouissent, tandis que c’est la consternation dans le camp de Jésus.

Tout péché que le prévenu aura confessé de son vivant dans la forme qui convient, apparaît tout de même sur l’écran, mais sera côté nul. Dieu agit ainsi pour prouver qu’il voit tout, sait tout, enregistre tout, même les pensées de l’homme. A la fin du film, une note s’affiche sur l’écran. La côte maximale est dix pour les trois rubriques : amour (charité), commandements de Dieu et le travail (bonnes œuvres). Dieu miséricordieux arrange les choses pour « réduire » les péchés à comptabiliser avant même l’auto-jugement, sauf les péchés de magie, sorcellerie, athéisme, meurtre, suicide.

Lors des obsèques, à mesure que chantent les choristes d’église, s’efface ligne après ligne, sur le tableau géant les péchés inscrits. Cela s’arrête dès que l’on cesse de chanter. Les sorciers morts lors de la première génération spirituelle (depuis Adam jusqu’à Noé), lors de la deuxième génération spirituelle (de la fin du Déluge jusqu’à la naissance de Jésus-Christ) et lors de la troisième génération spirituelle (de la naissance jusqu’à la mort de Jésus-Christ) n’entraient pas au ciel, ils furent précipités en enfer, sans pitié. En notre quatrième génération spirituelle (à partir de la résurrection de Jésus-Christ) l’innovation est que Dieu pardonne le péché de sorcellerie à trois conditions : d’abord avoir confessé ce péché gravissime, ensuite ne plus recommencer, et enfin vivre tel que Dieu l’exige de l’homme en ayant la foi et en pratiquent sans faille la trilogie « amour (charité), observance des commandements divins, et bonnes œuvres ». Dieu a même fait renaître sur terre, en cette quatrième génération certaines personnes qui avaient échoué d’entrer au ciel lors des trois générations. C’est le cas de Judas Iscariot, qui malheureusement a une nouvelle fois échoué ».

Extraits de « Victoire du kimbanguisme » de Bena Nsilu
Pages 264 à 281.
Editions EKI, Septembre 2010. Chatenay-Malabry, France.

_________________
Bobangi bua Njambe ezali ebandeli ya mayele.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com