*** Index du Forum ***

Site Internet d'information sur l'Envoyé de Jésus Christ, Simon Kimbangu, et son oeuvre.
Nous sommes le 20 Mar 2019 20:10

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Ô AFRIQUE, NE PLEURE PAS !
MessagePosté: 21 Aoû 2014 02:02 
Hors ligne

Inscription: 03 Déc 2005 19:23
Messages: 138
Ô AFRIQUE, NE PLEURE PAS !




Plusieurs problèmes soulevés aujourd'hui par les Noirs, tels l'astrologie, l'origine Kémite des Noirs. L'exclusivité de “Mfumu Kimbangu” pour la race noire et même la négation de Dieu, ne relèvent que du rapport entre la science et la spiritualité, un rapport fondamental car, questionnant le rapport entre le fondement et la finalité de notre devenir. c'est-à-dire un rapport entre un repère où il faut s'accrocher (la spiritualité) et une destinée qui constitue l'occasion de contempler ce que la science aurait produit en nous. C'est comme si l'on se demander : à quoi bon acquérir toute la science pour ensuite ruiner son âme ? Ou bien à quoi servirait toute la science si cela ne permet l'épanouissement de notre être ? En clair, quelle valeur attribuer au Noir si après toute la science acquise, son évaluation dépend de son assimilation au blanc ? Se fondant sur les normes universelles, les Noirs ne peuvent-ils pas se développer à partir de schèmes de pensée qui leur sont propres ? Si l'Asie arrive à tenir le coup, la colonisation de l'Afrique n'en serait-il pas pour quelque chose ? Voilà des questions qui, parfois, traversent notre esprit dans toutes les directions.

Certes, s'il y a eu ou s'il y a des découvertes dans l'histoire, cela prouve de moments de lumière que l'humanité a bénéficié ou bénéficie. L'Occident qui se veut le porte-étendard de la civilisation en cours, brandit le Christianisme qu'il a su tailler à ses propres mesures à partir de la révélation (que constitue la manifestation de Dieu en Jésus-Christ) comme source de son inspiration. Besoin d'hégémonie obligeant, ce modèle a été imposé partout,Afrique surtout, au point que ses fils, bien qu’innocents, se partagent pour se reconnaître comme des Catholiques ou comme des Protestants. Mais au juste, y a t-il vraiment nécessité de se reconnaître dans ces produits de la tradition (catholicisme, protestantisme) au moment où l'essentiel réside dans l’Évangile ? Si nous y sommes arrivés, c'est comme nous l'avons dit , c'est pour des besoins d'hégémonie. L'histoire le confirme bien. Les raisons des contacts avec l'Afrique étaient économiques. L'Occident était à la recherche d'une voie pour son commerce avec l'inde et plus tard s'ajouta la recherche des sources de matières premières et de débouchés. Partant, dans le souci de tout canaliser vers l'Occident, voilà pourquoi les Africains ont été préparés pour servir bien de canaux tant dans la religion comme dans les sciences. La fuite des cerveaux vers l'Occident est à inscrire dans la même logique.

Car si partout ailleurs, on reconnaît un intellectuel par sa façon de mettre au profit de sa communauté ses connaissances ; en Afrique, les connaissances servent pour s'imposer ou sont imposées vis-à.vis de ses frères qui n'ont pas eu les mêmes opportunités. Pire, le champ s'élargit jusqu'au niveau du simple contact. Un Noir qui est en contact avec le blanc se sent ou est pris comme supérieur à ses frères. Et pourtant, pendant que l'on se croit devant un « seigneur », c'est en ce moment-là aussi que l'on découvre qu'on est en face d'un géant aux pieds d'argile. Car, au fond, notre seigneur, malgré l'assimilation, n'est pas l'égal du blanc puisqu'il plie sa queue devant celui-ci. Pire, il n'est qu'au service. Il nous suffit . Pour s'en rendre compte, de faire la liste :
- des dictateurs ou seigneurs de guerre qui ont semé ou qui sèment la terreur partout et le sort qui leur
est réservé ;
- de la plupart des médailles ou coupes remportées par des Noirs naturalisés mais qui sont humiliés à
la moindre gaffe commise;
- de noms de savants noirs qui sont derrière bon nombre d'inventions et des professeurs d'université à qui l'on réserve juste le rôle de jouer derrière les rideaux.
-
A cette liste, s'il faut ajouter les noms de toutes les personnes surdoués en Afrique à qui l'on a facilité le chemin de l'Occident pour avoir réalisé des prouesses dans tel ou autre domaine sans oublier tous ceux qui ont cru échapper bel à la misère de l'Afrique en fournissant des efforts pour atteindre l'Occident sans se rendre compte qu’ils se sont fait piéger (sans compter ceux qui , en Afrique, ne meurent d'envie que d'arriver un jour en Occident ); nous trouvons confirmer la thèse de la canalisation de tout ce qui sent africain vers l'Occident. Qui sait si l'on ne s'est pas servi de l'adage qui renseigne que pour retirer le miel, il suffit de jeter une pierre vers les abeilles pour les disperser. Comme résultat, voilà l'Afrique à la merci de ceux qui la mette à genoux.

Alors, jusque quand continuera t-on à payer l'Afrique en monnaie de singe ?

Vu le rapport des forces entre l'Afrique et l'Occident, beaucoup aimeraient bien compter sur le bon sens de l'Occident pour une certaine résolution de la question. Voilà pourquoi nos Pays africains font le meilleur d'eux-mêmes pour se comporter en « bons élèves du FMI ( Fond Monétaire International). Mais Jamais, à partir de cette institution au service de l'Occident, nous développerons nos pays. De même créer des institutions en Afrique (ONG, églises, associations) ou concevoir des projets jusqu'à même à projeter des élections et ne compter pour leur réalisation ou survie que sur un partenariat avec l'Occident, est le pire des attitudes que nous affichons. Parce qu'il faut toujours se demander : « quand nous recevons de l'Occident, qu'est ce que nous donnons en retour ? Si nous ne donnons rien, Il faut se le dire que l'Occident retire à sa façon pour se compenser. Alors comment ?

Parfois, la simplicité avec laquelle sont présentées les problèmes africains peuvent bien nous renseigner :
Plus 30 ans de guerre en Angola, le monde a retenu qu'il s'agissait de la guerre du diamant ;
Plus de 10 ans guerre en RDCongo, c'est la guerre du Coltan ;
le Congo.Brazzaville a vu aussi la guerre qu'il a connu prendre le nom de guerre du pétrole et les exemples sont légions.

Aujourd'hui, nous déplorons l'épidémie « Ebola » qui fait des ravages en Afrique. En 1999, la chaîne de télévision « Arte » avait produit une émission sur l'apparition de cette épidémie en RDCongo et sur la manière dont les Congolais se sont pris en charge pour radier l'épidémie. Ce qui est apparu curieux, c'est que le jour où les médecins Congolais avaient trouvé le remède contra Ebola, c'était aussi le jour où l'équipe internationale chargé de superviser l'épidémie avait plier bagage pour prendre le chemin de retour en Europe.

Voilà donc. Chers Africains, l'attitude qu'il nous faut : IL NOUS FAUT NOUS PRENDRE EN CHARGE. Simon Kimbangu nous a indiqué la voie. Lui, qui a assumé notre condition dans la pire de ses situations et nous a montré que nous prendre en charge, est possible. Quand il n'y avait pas encore des lois universelles condamnant la domination des uns par les autres Simon Kimbangu a dit : « Le Noir deviendra blanc et le blanc, noir ». Le silence imposé à sa personne à cause de cette prise de conscience n'a rien changé à ses convictions. L’œuvre produit par sa mission met à la disposition de l'humanité un christianisme qui a démontré l'universalité de l’Évangile de par sa capacité de contextualisation. Ce n'est pas un hasard si la théologie africaine s'en est inspiré dans son approche d'inculturation de l'Evangile. Une écriture aussi a été révélé à partir de 1978 au Savant Wabeladio par Simon Kimbangu où, en dehors de la graphie, se révèlent des champs d'application révolutionnaires. L'apport de chacun dans la communauté qui s'inspire de la solidarité africaine, est la source de tous les financements qui permet à l'Eglise Kimbanguiste de brandir les œuvres qu'il inscrit dans son registre. Quant à l'expérience de partenariat avec l'Occident, elle a révélé son arrogance caractéristique avec comme conséquence des brouilles dans les relations avec le Conseil Œcuménique des Eglises et une Faculté de théologie coupé de financements. Pour cause : une dynamisation des convictions.

En effet, aux Kimbanguistes que le Colon belge demanda la dénomination de l’institution qui les rassemblait, ceux-ci répondirent : « Dibundu dia Yisu Mu nza kua Ntumu'andi Simon Kimbangu ». De cette dénomination, le Colon belge avait retenu ; « Eglise de Jésus Christ sur la Terre par le Prophète Simon Kimbangu. Cette complaisance, papa Diangienda Kuntima l'a reconnu dans une de ses adresses aux kimbanguistes quand il a interprété un cantique kimbanguiste dont voici l'extrait :
...Vuvu kieto vingilanga Yisu wa nvuluzi
ukuiza kula a veledi muamu nza yawonsono
ye Tata Simon wa ngunz' a Se...

Dans son interprétation, Papa Diangienda a dit que point n'est besoin de discuter avec son bourreau quand on sait que la lueur pointe déjà à l'horizon. Mais la vérité est que Simon Kimbangu n'est pas un prophète mais bien l'Envoyé de notre Seigneur Jésus Christ, le Sain-Esprit promis par Christ. Ainsi, dans la même année (1989), l’église Kimbanguiste reformula sa dénomination pour la conformer à sa forme originale telle qu'il est repris aujourd'hui; je cite : « Eglise de Jésus Christ sur la Terre par son Envoyé Spécial Simon Kimbangu »(traduction conforme de la version Kikongo). Ailleurs, cette dénomination et son interprétation a posé et pose problème. Alors, à nous de nous demander dans quel encadrement ? Car de par la théologie, le cadre reconnu est celui où l’expérience est vécu. Dans le cas d'espèce, le cadre. C'est l’église Kimbanguiste. Donc, si les Kimbanguistes ne sentent pas une perturbation, personne ne peut sentir cette perturbation à leur place !

Ce cheminement de l’église Kimbanguiste, pensons, peut bien inspirer l'Afrique, Car, du moins, ici nous trouvons un repère : SIMON KIMBANGU et une expérience qui témoigne la détermination de vaincre.

Lisbonne, 16 Août 2014.

KALEMBA MANZO CONSTANTINO.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com