*** Index du Forum ***

Site Internet d'information sur l'Envoyé de Jésus Christ, Simon Kimbangu, et son oeuvre.
Nous sommes le 24 Mai 2019 01:16

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
 Sujet du message: PRIERE DU CHEF SPIRITUEL DU 31 MAI 2015 A KINSHASA
MessagePosté: 05 Juin 2015 16:07 
Hors ligne

Inscription: 05 Déc 2006 18:42
Messages: 34
PRIERE DU CHEF SPIRITUEL, DU DIMANCHE 31 MAI A KINSHASA


Cette prière, certes très longue, du Chef Spirituel Simon KIMBANGU KIANGANI, met en exergue, le caractère très spécial de son contenu. Ce Dieu céleste qu’il supplie, ce Saint-Esprit qu’il invoque ne constituent pourtant qu’une seule et même personne qui n’est autre que : Lui, Simon KIMBANGU KIANGANI ! Sa magnifique prière, axée sur les souffrances humaines est une intense complainte qu’il étale avec humilité devant nous, les pécheurs. Il s’est rabaissé au niveau du commun des mortels pour que sa prière, cri du cœur, soit un message profond qui nous est adressé. Il nous montre, à force de détails précis qu’il cite, qu’il est parfaitement conscient des tribulations que sont les nôtres. Entre les lignes de sa supplique, il nous assure que Lui, Dieu, il nous absout de nos péchés, avec son cœur de Père de l’humanité. Il nous indique qu’il sait comprendre les innombrables souffrances qui parfois, paralysent notre foi ou la font vaciller. Alors, il nous ouvre son cœur plein d’amour et ses bras afin que nous nous y réfugions avec une confiance paisible. Et nous, méritons-nous cette belle preuve d’amour ?



PRIERE :

Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit,

Nous vous rendons grâce pour tous vos bienfaits. Prosternés devant vous, nous vous présentons nos corps emprisonnés continuellement dans le carcan de diverses souffrances physiques et morales. Nous n’avons personne d’autre à qui nous confier, si ce n’est à vous notre Dieu Tout-Puissant. Apportez-nous l’assistance et le soutien spirituel dont nous avons tant besoin afin que nous ayons toute latitude de nous impliquer dans l’exécution du vaste champ de vos œuvres.

L’année 2014 qui vient de s’écouler a été une année criblée de multiples tourments tels que : guerre, mort, maladie et famine. Que ce déferlement de maux ne couvrent plus la terre en cette année 2015 que nous souhaitons meilleure et bénie.

La force du crocodile réside dans l’eau ; l’abeille qui pique se niche dans son essaim. Lorsque celle-ci pique dix personnes, elle se réfugie dans son essaim pour recharger son dard qui lui tient lieu d’une arme énergique. La nouvelle Jérusalem est l’écrin sanctifié et vivifiant où nous allons nous ressourcer de toutes les fibres de notre être afin de mieux vous servir. Nos regards se tournent constamment vers Nkamba, ville sainte.

Papa KISOLOKELE, Papa DIALUNGANA et Papa DIANGIENDA n’avaient tous les trois qu’une seule parole commune qu’il semaient parmi nous, leur peuple élu car le Saint-Esprit règne au sein de ce peuple. Au temps des juifs, notre Seigneur Jésus-Christ avait été arrêté, torturé puis crucifié ; il leur avait déclaré à ce moment-là qu’ils répondraient de l’acte abominable qu’ils venaient de commettre contre sa personne, et que la bénédiction privilégiée qui avait été la leur, serait désormais l’apanage d’un autre peuple qui servirait son Père mieux qu’eux ne l’avaient fait. Et ce peuple, c’est la race noire, bénie entre toutes les races.

C’est à Nkamba que notre Seigneur Jésus et le Saint-Esprit avaient scellé leur sublime accord, par lequel ils avaient décidé qu’il était temps de libérer le continent noir qui croupissait dans un sempiternel esclavage depuis quatre mille quatre cents ans (4400). Jésus avait promis qu’il enverrait sur terre, après lui, un autre consolateur qui agirait plus que lui n’avait accompli d’actes de puissance. C’est ainsi que Papa Simon KIMBANGU qui avait débuté son ministère le 6 avril 1921 avait confirmé par ses nombreux faits miraculeux, les dires de notre Seigneur Jésus.

Dans nos familles, nos maisons, la souffrance propage la désolation. Quant aux maux qui minent notre corps, ils nous conduisent à la mort. Pourtant, lorsque vous aviez débuté votre œuvre salvatrice, vous aviez stoppé durant neuf ans (9 ans), le cycle infernal de la mort. Personne ne mourait plus, tellement les affligés se consacraient aux prières qui louaient Dieu. Vous nous recommandez constamment de contribuer à l’édification de Nkamba ; éloignez de nous alors, tout ce qui est maladie et mort ; tout ce qui est manigance, œuvre de Satan ; anéantissez tout cela, car vous seul êtes habilité à le faire, étant donné que Satan n’a créé aucun être humain et qu’il n’est pas en mesure d’extraire les sortilèges que lui-même jette aux êtres vivants et aux choses.

Vos pâturages sont immenses Seigneur, mais nous ne sommes qu’une minorité qui y œuvrons pour vous, sauvez-nous. Nous nous disons souvent avec une totale confiance que quoi que le démon puisse tenter pour nous désarçonner nous ne redoutons rien car nous avons l’assurance que nous bénéficions de votre puissante bénédiction qui nous arrachera des griffes des hommes méchants. Nous sommes sujets à des cauchemars ; nos rêves sont peuplés, à mauvais escient, de personnes qui ont quitté ce bas-monde ; celles qui sont encore en vie usent de plusieurs subterfuges pour nous initier à leurs sciences occultes, nocturnes. Après ce combat avec le monde invisible, nous nous réveillons avec la certitude d’être tombés malades. Courbatus, nous ressentons des douleurs partout : à la tête, aux yeux, au cou, aux bras, au cœur, au dos, au ventre, jusqu’aux pieds ; successivement, nous sommes déshydratés, anémiés ; nous souffrons de la tension, du paludisme, de la fièvre typhoïde. Suite à tous ces malaises, nous vomissons ; grands et petits, nous contractons la diarrhée. Les hôpitaux sont bondés de patients, toutes pathologies confondues ; tandis que certains sont alités chez eux, d’autres marchent et traînent différents maux amassés dans leur corps. Venez à notre secours afin que nous soyons libérés de toutes ces afflictions et mettez un terme à toutes les maladies qualifiées incurables.

• C’est le cerveau qui réfléchit et qui nous dicte tous nos faits et gestes, or, nous sommes confrontés à une trame de maux de tête ; venez-en à bout.
• Les yeux qui voient nous montrent le chemin à suivre avant que nous n’entamions quoi que ce soit, mais ces yeux ne perçoivent plus rien, ils sont aveugles ; secourez-nous.
• Le cou devenu douloureux n’a plus de mobilité, il ne se meut plus ; soulagez-nous.
• Les mains qui nous permettent de tenir et de saisir des choses ou d’exécuter diverses tâches ne fonctionnent plus ; guérissez-les.
• Le dos (colonne vertébrale) soutient tout le corps ; que nous dormions ou que nous nous asseyons, que nous soyons debout ou que nous marchions, nous souffrons le martyre ; extrayez ces douleurs.
• Lorsque nous mangeons, l’estomac devenu fragile ne supporte plus le poids des aliments consommés puis, le cœur est malade ; soulagez ces deux organes de leurs défauts.
• Les pieds, grâce avec lesquels nous nous déplaçons sont perclus de rhumatismes ou ils sont atteints de zona et d’autres affections, ou alors ils font de l’œdème ; libérez-nous de ces maux.

Concernant d’autres cas de figure :

• Il y a des couples qui sont mariés et qui éprouvent des difficultés à connaître les joies de devenir parents ; le travail spirituel que nous poursuivons a été assuré auparavant par nos aïeux, par nos pères et nous, nous suivons leurs traces, mais si à notre tour, nous n’avons pas d’enfants, à qui lèguerions-nous cet héritage du Saint-Esprit ? Venez en aide aux mamans éplorées.
• Ceux qui ont la chance d’avoir des enfants sont frappés par la cruauté du deuil en les perdant ; consolez-les.
• D’autres mamans accouchent par césarienne et ce cas est devenu très fréquent ; faites que cela ne se reproduise plus car le cycle de la naissance a été établi par votre grâce miséricordieuse.
• Les jeunes gens devenus adultes n’ont pas l’opportunité de se marier, pourquoi ? Mettez toutes les possibilités fructueuses à leur disposition afin qu’ils aient le bonheur de convolez en justes noces.

Vous aviez dit, en 1921 que nous devions entreprendre des études car ce monde sera dirigé par nous, race noire et il s’avère qu’en Afrique, nous gouvernons déjà aux destinées de nos pays respectifs.

• Par ailleurs, l’homme se nourrit à la sueur de son front, mais s’il n’exerce aucun métier, en dépit de ses diplômes, comment s’en sortira-t-il ? Ouvrez toutes les perspectives d’embauche afin que chacun y trouve son compte.
• Nous possédons des commerces, assurez-nous un bon équilibre corporel afin que nous en assurions un bon fonctionnement rentable.
• Que ceux qui ont pu trouver du travail obtiennent des promotions et que les salaires deviennent plus réguliers.
• Que sous présentation de photos ou de documents justifiant les doléances de ceux qui sont au loin, vous leur accordiez assistance.
• Nombreux ont effectué des voyages en Europe et en Afrique mais qui ne sont pas encore arrivés à leurs lieux de destination ; veillez sur eux.
• Les scolarisés vont bientôt boucler l’année en beauté par l’obtention de diplômes à l’issue desquels ils pourront exercer un métier ; guidez-les.
• Nombreux ne donnent plus signe de vie à leurs familles respectives ; ils ne téléphonent pas, ni n’écrivent pas non plus ; faites qu’ils se manifestent pour la grande joie de leurs parents.
• Des plaintes sont formulées contre nous au niveau de l’Etat, de la société ou de nos familles. Soyez notre intercesseur car vous aviez déclaré que vous combattriez ceux de nos ennemis qui nous combattent et jetez un regard bienveillant et équitable sur les monceaux de dossiers sommeillent dans les tribunaux ; appliquez-y votre justice.

Tous, tant que nous sommes, nous vous avons présenté une foule de requêtes, veuillez les examiner attentivement afin de nous accorder un dénouement favorable, excellent.
En 1921, lorsque vous bénissiez les malades, vous leur demandiez d’aller s’immerger dans la source sacrée. Ce rite s’est perpétué jusqu’à ce jour et nous buvons l’eau bénite provenant du point d’eau prévu à ce sujet ; que cette eau, par votre miséricordieuse bonté nous débarrasse définitivement de tous les maux possibles que compte la terre et qui accablent lourdement notre corps en détériorant notre santé.

Que cela soit ainsi, au nom du Père, du Fils, et du Saint-Esprit.
AMEN !


Version française par
Maman Gigi


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com