*** Index du Forum ***

Site Internet d'information sur l'Envoyé de Jésus Christ, Simon Kimbangu, et son oeuvre.
Nous sommes le 25 Avr 2017 01:01

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
 Sujet du message: L'ULTIMATUM DE PAPA CHARLES KISOLOKELE LUKELO A UN REVENANT.
MessagePosté: 10 Fév 2016 15:22 
Hors ligne

Inscription: 11 Jan 2007 00:09
Messages: 129
Né le 12 février 1914, de Papa Simon KIMBANGU et de mama Marie MUILU KIAWANGA NZITANI, Papa Charles Daniel KISOLOKELE LUKELO est dans l'esprit de tous les kimbanguistes l'incarnation de Dieu le Père. Mais, comment est-ce possible ? Puisque Dieu est naturellement esprit c'est-à-dire un être vivant dont le corps n'est pas matériel mais spirituel, ce qui le rend d'ailleurs invisible à l'oeil nu. Voici donc l'explication la plus simple qui permet de comprendre pourquoi Dieu s'incarne-t-il et depuis quand le fait-il.

L'histoire de la foi est une suite logique de quatre générations spirituelles qui ressortent très clairement à travers la chronologique biblique.
Première génération: d'Adam jusqu'à Noé;
Deuxième génération: de Noé jusqu'à Abraham.
Troisième génération: d'Abraham jusqu'à Jésus-Christ.
Quatrième génération: de Jésus-Christ jusqu'à Papa Simon KIMBANGU.

En tant que premier ange de Dieu, Lucifer était lui aussi un être spirituel à l'instar de Dieu le Père, Dieu le Fils et Dieu le Saint-Esprit. N'ayant pas de corps matériel, il fut obligé de posséder le serpent afin de pouvoir tromper Eve. Cependant, au cours de la première génération, un fait inédit avait eu lieu sur terre: Lucifer et plusieurs autres démons de haut rang, chassés du ciel et parachutés sur terre, réussirent à maîtriser le cycle de leur incarnation. Cela est confirmé par la bible qui nous renseigne qu'à l'époque de Noé, les fils de Dieu s'unirent aux filles des hommes, et de cette union contre-nature naquirent des géants qui incarnèrent le mal ici-bas; à tel point que la Sainte trinité fut contraint de détruire la toute la génération première génération au moyen du déluge. Seuls Noé et sa petite famille furent épargnés (Genèse 6: 1 à 8).

Etant donné que Lucifer (qui est devenu Satan après la chute) et les siens ne moururent pas, la Sainte trinité (le Père, le Fils et le Saint-Esprit) prit dès lors la résolution de pouvoir dorénavant s'incarner c'est-à-dire de revêtir le corps humain, afin de vivre parmi les hommes. N'eût été cette salutaire précaution, le monde entier serait aujourd'hui sans la moindre exception sous le règne de Satan et ses démons. Consciente du fait que depuis le péché originel commis, ces derniers ont spirituellement pris le dessus sur toutes les créatures de Dieu; il a donc plu à la Sainte trinité de s'incarner elle aussi à tour de rôle, dans le but d'aider les futures générations à les combattre. Si de nos jours, la majorité des hommes et des femmes (toutes races confondues) vivant sur terre servent volontairement et involontairement Satan et compagnie; il y a également une infime minorité d'hommes et de femmes ayant sur eux le sceau lumineux de Dieu, qui résistent aux sirènes incessants et intempestifs des plaisirs du monde, de la sorcellerie et de la magie. Toute leur vie terrestre, ces élus restent fidèles à la Sainte trinité jusqu'à la mort et renversent ainsi spirituellement à eux seuls de nombreux bastions démoniaques par leurs actes et oeuvres en faveur du royaume céleste.

Les kimbanguistes font en principe partie de cette dernière catégorie, sauf qu'il y a par les temps qui courent des vrais et des faux. Les vrais kimbanguistes, ce sont ceux qui s'efforcent à vivre jour et nuit selon la trilogie kimbanguiste, à savoir: l'amour, le respect des lois et le travail. Par contre, les faux kimbanguistes n'hésitent pas à combattre incognito ou à découvert, matériellement ou spirituellement Papa Simon KIMBANGU KIANGANI.

Riche en révélations divines, l'hymnologie kimbanguiste a eu à confirmer à plusieurs reprises l'incarnation de Papa Charles Daniel KISOLOKELE LUKELO comme étant Dieu le Père. Tous ceux qui l'ont connu se souviennent que le premier fils de Papa Simon KIMBANGU avait un franc-parler et avait surtout horreur des hypocrites. Par rapport à ça, beaucoup de fidèles préféraient aller directement à Monkoto voir Papa DIANGIENDA KUNTIMA qui pouvait se permettre de taire certaines vérités; alors que Papa KISOLOKELE LUKELO, lui, avait plutôt tendance à les divulguer haut et fort devant témoins.

Après ces quelques généralités, voici une des anecdotes qui illustre parmi tant d'autres le franc-parler de Papa KISOLOKELE LUKELO, que la majorité des kimbanguistes appelaient affectueusement Papa Kuluntu (aîné en lingala). Nous l'avions tiré d'un document inédit intitulé "Les expériences sur le kimbanguisme m'ont rendues sage et prudents dans la vie" et écrit par Mbuta Philippe.

Dans les années 60, une femme non autrement identifiée décéda un matin à 7 h dans la ville de Banningville (aujourd'hui Bandundu). De là, son corps fut transporté à Léopoldville (actuellement Kinshasa) où il arriva dans l'après-midi autour de 16 h, avant d'être présenté à Papa DIANGIENDA KUNTIMA. Inutile d'insister sur le fait que le chef spirituel et représentant légal de l'église kimbanguiste ressuscita la dame sur le champ. De son séjour dans l'au-delà, celle-ci était revenue avec une double vision c'est-à-dire qu'elle avait désormais la faculté de voir ou de percevoir les choses de l'esprit. Ayant appris un jour qu'une de ses cousines avait un enfant d'un certain âge qui ne parvenait toujours pas à s'asseoir, elle voulut en avoir le coeur net et s'en alla lui rendre vite afin de s'en rendre compte par elle-même. Sur place, la ressuscitée comprit comprit très vite que l'enfant en question était un kisimba c'est-à-dire un revenant (ce terme nous paraît plus simple à comprendre, autrement ce serait un peu plus difficile à expliquer). C'est alors qu'elle s'arrangea pour que sa cousine et son petit puissent rencontrer Papa DIANGIENDA KUNTIMA. Bien qu'il sut au premier contact la nature de l'enfant qu'on lui présenta, le chef spirituel et représentant légal ne révéla rien à sa mère; il lui recommanda tout simplement de passer une fois par semaine chez lui à Monkoto avec le petit enfant.

Il en fut ainsi jusqu'à ce que Papa Charles Daniel KISOLOKELE LUKELO fasse un jour irruption à Monkoto, où il était venu rendre une visite surprise à son frère cadet Papa DIANGIENDA KUNTIMA. Pendant qu'il saluait affectueusement ce dernier, il vit le petit kisimbi et sa mère qui attendaient d'être reçu d'un moment à l'autre par le chef spirituel et représentant légal. Aussitôt, après l'avoir vu, Papa Charles Daniel KISOLOKELE LUKELO se fâcha subitement et s'adressa en ces termes à l'enfant: "Toi intrus, il n'y a pas très longtemps que t'es parti et te voilà déjà de retour. Tu viens donc pour la troisième fois tourmenté les pauvres humains". Gêné et honteux, le petit kisimbi n'avait d'autre choix que de rouler les yeux pendant que Papa Charles Daniel KISOLOKELE LUKELO le grondait au vu et au su de tous, tout en le fusillant du regard avec une expression de dégoût. "Regardez-moi cet intrus", rajouta-t-il en faisant semblant de lui asséner un coup de poing. Prenant à témoin toute l'assistance présente sur place à Monkoto, Papa Charles Daniel KISOLOKELE LUKELO dit: "Ce n'est pas un enfant normal que vous avez devant vous. Cet intrus s'ennuie dans son monde, c'est la raison pour laquelle il est venu également ennuyer les humains". De son côté, tout en continuant à s'occuper de des malades qui attendaient chacun son tour, Papa DIANGIENDA KUNTIMA suivait la scène de loin sans un mot.

Au moment où Papa Charles Daniel KISOLOKELE LUKELO s'apprêtait à quitter la résidence de son frère cadet, il donna au petit kisimbi cet ultimatum: "Intrus, tu as deux jours pour repartir d'où tu es venu. Deux jours seulement. Au cas contraire, tu verras...". Après s'être ainsi exprimé, il tourna les talons et parti presque aussitôt de Monkoto. Comme il fallait s'y attendre, au bout du fameux délai de deux jours qui lui avait été signifié, le jeune revenant s'en était allé sans demander son reste. Dès le lendemain de sa mort, la "bonne nouvelle" parvint jusqu'à Monkoto où tout le monde sut que le petit kisimbi avait quitté précipitamment le monde des vivants, à cause de l'ultimatum de Papa Charles Daniel KISOLOKELE LUKELO.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com