*** Index du Forum ***

Site Internet d'information sur l'Envoyé de Jésus Christ, Simon Kimbangu, et son oeuvre.
Nous sommes le 22 Mai 2019 00:52

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
 Sujet du message: LE 25 MAI 2016: JOUR DE MEMOIRE ET DU SOUVENIR.
MessagePosté: 16 Mai 2016 18:19 
Hors ligne

Inscription: 11 Jan 2007 00:09
Messages: 131
Né le 25 mai 1916, le troisième fils de Papa Simon Kimbangu aurait eu 100 ans le 25 mai 2016, c’est pourquoi cette année a été décrété par Papa Simon Kimbangu Kiangani - le chef spirituel et représentant légal de l’E.J.C.S.K – année du centenaire de Papa Dialungana Kianganai Paul Salomon. Après celle de Papa Simon Kimbangu célébré le 12 Septembre 1987, celle de mama Muilu Kiawanga Nzitani Marie le 27 avril 2009 et celle de Papa Kisolokele Lukelo Charles Daniel le 12 février 2014, l’église kimbanguiste fêtera ainsi le quatrième anniversaire de son histoire.

Présenté par la théologie kimbanguiste comme l’incarnation du Seigneur Jésus-Christ, il est considéré par les fidèles comme le Fils de Dieu revenu sur terre pour la seconde fois (Apocalypse 3 : 12). En clair c’est le même Emmanuel (Dieu avec nous) que les Hébreux rejetèrent, qui s’est réincarné en cette quatrième génération au sein du nouveau peuple élu de Dieu sous le nom de Dialungana (accomplissement), dont on retrouve le sens exact dans Matthieu 21: 43.
Gardien tutélaire de Nkamba la nouvelle Jérusalem selon le vœu de son Père, Papa Dialungana Kiangani Paul Salomon a assisté et aidé le Saint-Esprit Papa Diangienda Kuntima dans l’accomplissement de son ministère. On l’a déjà dit et on le répète davantage: Selon la révélation faite par Papa Simon Kimbangu Kiangani, c’est le Seigneur Jésus-Christ qu’était venu l’idée de créer l’homme après que Lucifer (ange de Lumière) ait désobéi à la Sainte trinité. C’est ce qui explique qu’il soit le chef de l’homme et de surcroît le chef de l’église, qui n’est rien d’autre qu’une communauté d’hommes liés entre eux par la foi en Dieu. Dès lors, on comprend parfaitement pourquoi il a donc fallu que ce soit lui qui ait reçu la demande de pardon du péché originel. Après cette cérémonie de profonde contrition, n’avait-il pas déclaré que «ce qui était à gauche est passé à droite et vice versa» ?

Homme parmi les hommes, Papa Dialungana Kiangani Paul Salomon a vécu incognito ici-bas et au milieu d’eux pendant 85 ans; accomplissant en toute discrétion les œuvres de la foi (bénédiction, prédiction, guérison y compris la résurrection) au profit de ceux (kimbanguistes ou pas) qui avaient également foi en son statut divin de Fils de Dieu réincarné. Ayant reçu de Papa Diangienda Kuntima (la réincarnation du Saint-Esprit) la charge de diriger l’E.J.C.S.K (l’église de Jésus-Christ sur la terre par son envoyé spécial Simon Kimbangu); il a assuré matériellement en douceur la transition du pouvoir spirituel entre la première réincarnation de Papa Simon Kimbangu (qui n’est autre que Papa Diangienda Kuntima) et sa deuxième réincarnation, en occurrence Papa Simon Kimbangu Kiangani.

Depuis que Papa Dialungana Kiangani Paul Salomon est reparti sur son trône céleste jusqu’à ce jour, 15 ans se sont déjà écoulées. En y ajoutant les 85 ans durant lesquels il a vécu au milieu des hommes, on aboutit à un total de 100 ans et ce n’est pas rien. D’où, l’impérieuse nécessité d’accomplir ce devoir de mémoire et du souvenir qui nous incombe à tous, afin que dans l’esprit des kimbanguistes le centenaire de Papa Dialungana Kiangani Paul Salomon ne se résume pas simplement à l’inauguration du musée de Nkamba.

Un homme censé est celui qui voit beaucoup plus loin que le bout de son nez. Or, nombreux sont les kimbanguistes qui feront le déplacement de Nkamba dans le seul but de garder en mémoire le beau souvenir d’avoir été présents le jour où le jour de l’inauguration du musée. En toute honnêteté, très peu de kimbanguistes oseraient bouder le plaisir de vivre de visu un tel événement, mais se limiter à cela équivaudrait à aller faire du tourisme sur la terre sainte de Nkamba. Au-delà des festivités, des cantiques, des sermons, des prières et recueillements, chaque pèlerinage à Nkamba doit en principe être pour tout kimbanguiste une occasion inespérée de se ressourcer, afin d’en revenir avec une foule de bénédictions pour soi-même et pour sa propre famille.

Ce quatrième centenaire que fête l’église kimbanguiste et qui est dédié à Papa Dialungana Kiangani Paul Salomon, devrait en principe nous permettre de nous approprier le Seigneur Jésus-Christ que certains africains considèrent encore comme un Dieu importé, ramené dans leurs malles en fer par les missionnaires protestants et catholiques. C’est incroyable mais vrai, il y a malheureusement dans le lot des kimbanguistes qui ont du mal à établir un rapport spirituel entre Papa Diangienda Kiangani Paul Salomon et le Christ de la bible. Si hier il était né en Israël, c’est tout simplement parce que c’est là-bas que son Père l’avait envoyé en mission. Aujourd’hui que Dieu a tourné sa face du côté de l’Afrique, il est venu une fois de plus s’y incarner en cette quatrième génération dans le sillage de son Père le Saint-Esprit, qui s’est révélé être Papa Simon Kimbangu. Pourquoi donc ne pas s’en approprier d’autant plus qu’il a revêtu la peau noire.

Que le nom kongo de Dialungana ne vous trouble pas, car chaque fois que Dieu choisit de naître dans une contrée donnée de la terre, il s’imprègne de la culture du lieu et en fait sienne. Jésus-Christ n’était-il pas hébreu lors de sa première venue sur terre ? C’est sûr que s’il était né en Amérique, il serait humainement américain tout en restant spirituellement Dieu. Rassurez-vous, Dieu ne change jamais. Le Seigneur Jésus-Christ de la bible et Papa Dialungana Kiangani Paul Salomon ne forment sur le plan spirituel qu’une seule et même personne; peu importe donc que l’un et l’autre soient physiquement nés à des époques diamétralement opposées et aussi dans des zones géographiquement différentes. Tant que l’on n’a pas compris cela, les doutes subsisteront et on ne pourra pas se l’approprier individuellement comme son Dieu personnel et le sauveur universel de l’humanité. Se serait trop simpliste de comprendre le terme approprier comme le fait de répéter à quiconque que Papa Dialungana Kiangani Paul Salomon est le Christ venu pour la seconde fois. Notre souci est plutôt que tout kimbanguiste parvienne à saisir sa personnalité cachée, celle que le monde n’a pas pu découvrir à temps. S’approprier Jésus-Christ veut dire que tout kimbanguiste doit voir en lui Papa Dialungana Kiangani Paul Salomon et vice versa, au point d’établir avec lui une relation spirituelle personnalisée et être en fonction de la foi qui en résulte d'être en mesure de demander et de recevoir.

_________________
Bobangi bua Njambe ezali ebandeli ya mayele.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com